Jonathan Livernois

Essayiste et professeur
Jonathan Livernois est essayiste et professeur d'histoire littéraire et intellectuelle au Département de littérature, théâtre et cinéma de l'Université Laval. On lui doit notamment «Remettre à demain: essai sur la permanence tranquille au Québec» (2014, Boréal). Ses écrits sont aussi parus dans «Le Devoir», «La Presse» et la revue «Liberté». Il a signé en 2016 «La route du Pays-Brûlé» dans notre collection «Documents».

Les textes de Jonathan Livernois

  •  credit: Maurice Bellemare, 1955. BAnQ Vieux- Montréal, Fonds Gabriel Desmarais (Gaby).
    Société

    De la subjectivité du gros bon sens

    Alors que la droite s’autoproclame protectrice d’un prétendu «gros bon sens» dont la gauche aurait perdu toute notion, il est bon de se rappeler que ce n’est pas d’hier que les forces conservatrices ont recours à cette tactique.

  • Société

    S’habiller comme Paul Piché en 1977

    Comment expliquer la popularité des vestes Mackinaw, ces chemises en flanelle aux carreaux noir et rouge? Dans cet extrait de «La route du Pays-Brûlé», notre Document 09, l’essayiste se demande pourquoi les rats de ville d’aujourd’hui se vêtissent comme les rats des champs d’autrefois.

  •  credit: Illustration: Amélie Tourangeau
    Société

    La fin d’une histoire

    Notre récit national s’élève-t-il enfin au-dessus des tranchées nationalistes et fédéralistes?

  •  credit: Illustrations: Marie-Michèle Robitaille
    Société

    Les lucioles sous verre

    Pour la première édition de cette rubrique, nous avons demandé à Jonathan Livernois et à Ouanessa Younsi d’amorcer une correspondance pour discuter de patrimoine, et de sa signifiance individuelle et collective. Ils ont envisagé le concept à la lumière du passé, de l’amour et de la peur de l’oubli. Extraits choisis.

Nouveau Projet

Documents

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres