Comment l’hypnose peut servir les acteurs et les actrices

Paméla Dumont
Photo: Alex Qian
Publié le :
Idées

Comment l’hypnose peut servir les acteurs et les actrices

Une interprète et chercheuse en théâtre se penche sur les bienfaits de l’hypnose, dans une démarche ancrée dans la recherche universitaire et résolument bien loin de celle d’un certain Messmer.

L’artiste de théâtre est le premier hypnotisé, le premier rêveur, le premier éveillé du spectacle; il confie la simplicité fragile de sa rêverie aux spectateurs, espérant—sans certitude ni surplomb—qu’ils le suivront dans l’expérience.

Mireille Losco-Lena

Pendant quelques années, j’ai observé ce territoire de connaissances en friche (et très expérimental) qu’est celui des liens entre le jeu d’acteur·trice et l’hypnose créative. Mon questionnement venait d’une observation et d’une fascination pour les sujets très suggestibles se révélant avoir des capacités d’interprétation dès qu’hypnotisés. Je désirais comprendre si le chemin inverse pouvait représenter un potentiel créatif significatif pour les acteur·trice·s et si l’autosuggestion hypnotique pouvait devenir un outil complémentaire à leur pratique. Tant et si bien que j’ai décidé d’en faire le sujet de mon mémoire de maitrise.

D’entrée de jeu, je dois souligner que l’hypnose n’a rien de «magique»; c’est un travail qui force à la lenteur et qu’on peut ainsi entrevoir comme un puissant allié pour faire face à l’hyperstimulation de notre époque. L’hypnose trace ses sillons en douceur par un déploiement dans le temps et l’espace.


Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  • Société

    Au pied d’un monument contesté

    Il donne son nom à un jour férié et à une municipalité de l’agglomération de Montréal, mais que sait-on véritablement sur Dollard des Ormeaux? Dans son essai paru aux éditions du Boréal, l’historien Patrice Groulx déboulonne le mythe de ce personnage historique, un martyr pour plusieurs, qui a longtemps été vénéré au Québec.

  • Société

    Ce qui menace réellement notre cohésion

    Nommez un pays ou une province, accolez-y la formulation «plus divisé que jamais» et vous obtiendrez l’un des titres en vogue dans les grands quotidiens québécois. À l’heure où la polarisation inquiète, la classe médiatique attaque-t-elle la mauvaise cible en parlant de clivage gauche-droite?

  • Famille de Jean-Baptiste Hervieux à Pessamit, 1942
    Société

    Tant que l’eau nous submergera

    Près de sept décennies après l’inauguration des centrales Bersimis-1 et Bersimis-2, Hydro-Québec a signé une «entente historique» avec la cheffe de Pessamit, Marielle Vachon. Un exemple concret de réconciliation?

  • Société

    Faire un enfant entre ami·e·s

    Dans «Ports d’attache», essai paru chez Québec Amérique, Karine Côté-Andreetti s’intéresse (notamment) à ces célibataires qui décident de fonder une famille d’un genre nouveau. À en croire ces adelphes de cœur, l’amour et la tendresse platonique sont un terreau fertile pour élever un enfant.

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres