Cinq critères pour mieux jauger l’héritage industriel

Christophe-Hubert Joncas
Publié le : jeudi 26 mars 2020
Urbanisme nouveau

Cinq critères pour mieux jauger l’héritage industriel

Les sites industriels demeurent parmi les éléments les plus sous-estimés du patrimoine bâti québécois.

Malgré les reconversions réussies d’anciennes usines, la multiplication des projets artistiques révélant les qualités plastiques des paysages industriels et l’attention médiatique accordée au sort de certains ensembles emblématiques, le patrimoine industriel du Québec demeure largement sous-estimé par les décideurs publics et par une grande partie de la population. La démolition en 2016 de la Montréal Works, une usine de munitions construite dans Ahuntsic pendant la Deuxième Guerre mondiale, ou encore celle, la même année, de la majeure partie de la Fortissimo, une usine textile inaugurée à Drummondville dans les années 1920, en sont les plus récents exemples.

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres