L’étude des sciences naturelles : son développement chez les Canadiens français

Frère Marie-Victorin
Marie-Victorin, en Minganie, probablement vers 1925 (Archives UdM, E0118 / 1fp,09831).
Marie-Victorin, en Minganie, probablement vers 1925 (Archives UdM, E0118 / 1fp,09831).
Publié le : jeudi 26 mars 2020
Grands essais

L’étude des sciences naturelles : son développement chez les Canadiens français

L’auteur de la Flore laurentienne invite ses compatriotes à se pourvoir d’une culture scientifique forte, indispensable à la construction de la nation.

Considéré dans ce texte

L’absence de culture scientifique chez les Canadiens français. La question nationale. L’éducation et la poursuite de la vérité. Les joncs et les ajoncs, ou l’ignorance des poètes.

Avec une introduction de Yves Gingras

À propos de ce texte

En 1938, le journaliste et auteur des Demi-civilisés, Jean-Charles Harvey, écrit dans Le Jour qu’une «demi-douzaine de Marie-Victorin transformeraient le Québec en moins de 20 ans». Né Conrad Kirouac en 1885 et décédé prématurément dans un accident d’auto en 1944, le frère Marie-Victorin est probablement l’intellectuel le plus présent, voire le plus virulent sur la petite scène intellectuelle québécoise de l’entre-deux-guerres. Entre 1917 et le moment de son décès, il publie dans Le Devoir une quinzaine d’articles consacrés au développement scientifique et universitaire du Canada français ainsi qu’aux implications nationales qui en découlent. Ses nombreuses interventions ne passent pas inaperçues.

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  • Alan Lomax, Zora Neale Hurston, Rochelle French et Gabriel Brown, Eatonville, Floride, 1935. Library of Congress.
    Société

    Ma vie en couleur

    Dans cette première traduction en français de son célèbre essai «How It Feels To Be Colored Me», l’écrivaine africaine-américaine évoque avec panache le moment décisif où elle est devenue une femme de couleur.

    • Zora Neale Hurston
  • Construction de l’évacuateur de crues de l’aménagement La Grande-2, à la Baie-James, autour de 1978 (Archives d’Hydro-Québec, 
F05/Société d’énergie de la Baie-James).
    Société

    Formuler un projet révolutionnaire

    C’est à une coupure profonde avec le modèle industriel et productiviste que nous convie le grand militant dans ce chapitre tiré du «Défi écologiste»

    • Michel Jurdant
  • Des ouvriers attendent d’être embauchés près du port de Hambourg, en 1899 (Johann Hamann).
    Société

    Dans l’asile de nuit

    La révolutionnaire marxiste dénonce l’hypocrisie de la bourgeoisie devant la misère qui guette la classe ouvrière.

    • Rosa Luxemburg
  • En 1970, des femmes manifestent devant le Parlement du Canada, réclamant la légalisation de l’avortement.credit: Photo: Errol Young
    Société

    L'Euguélionne

    En remettant en question les inconscients de la culture patriarcale, l’auteure exhortait les femmes à s’émanciper de la «langue de l’occupant».

    • Louki Bersianik
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres