Rêver le théâtre autrement

credit: Photo: Eva-Maude TC
Photo: Eva-Maude TC
Publié le : vendredi 2 septembre 2022
Ailleurs à Atelier 10

Rêver le théâtre autrement

Le sexe des pigeons a été conçu comme une pièce déambulatoire avec un volet numérique. L’adapter pour la lecture était un défi de taille. Résultat: le dernier titre de la collection Pièces est un hybride étrange entre le fil d’actualité d’un réseau social, une pièce de théâtre et un livre dont vous êtes le héros.

Frédéric Blanchette

Véronique Côté

Marianne Dansereau

Un scénario de Gabrielle Côté et Laurence Régnier

Nous avons présenté Le sexe des pigeons au théâtre Denise Pelletier, dans la salle Fred Barry, au printemps 2022. L’action se déroulait simultanément dans trois lieux différents, ce qui obligeait le public à se déplacer et à faire des choix, mais elle se poursuivait aussi sur le réseau social fictif d’une école secondaire, créé de toutes pièces pour l’occasion, auquel les spectateur·trice·s se connectaient dès leur arrivée. Pourquoi faire simple?

Mais repartons du début… Le sexe des pigeons a germé sur un balcon montréalais perché au 3e étage, lors d’une soirée d’été passée à discuter de notre premier contact avec le théâtre. Nous avons eu la chance, toutes les deux, d’être très tôt exposées aux arts vivants. Et ainsi, dès l’adolescence, d’être déjà portées par un intérêt marqué pour ces formes artistiques qui mettent en éveil les sens, et qui nous ont construites tout au long de notre vie d’adulte. Mais si ça prend presque rien pour être happé par l’art, l’inverse est aussi vrai. Parfois, il en faut bien peu pour se détourner complètement du théâtre, de la performance live. Celle qu’on ne peut pas mettre sur pause ou éteindre avec une manette. En particulier si on a la sensation que l’histoire ne s’adresse pas à nous, si on ne peut pas s’y projeter. 

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  • credit: Photo: Bernard Brault
    Société

    S’imposer dans le débat

    En 2012, Québec solidaire faisait son entrée au débat des chef·fe·s. Un baptême du feu pour Françoise David qui défendait les couleurs du parti à l’époque.

    • Françoise David
  • credit: Illustration: Laurent Pinabel
    Société

    «On ne nous tient pas au courant de ça, nous»

    Couper les enfants des discussions graves ou sérieuses, c’est une forme d’adultisme. Un concept encore méconnu que Sarah Poulin-Chartrand aborde, parmi une quarantaine d’autres, dans Nos enfants auront le dernier mot, premier titre de notre nouvelle collection Le temps debout. En voici un extrait.

    • Sarah Poulin-Chartrand
  • Société

    Le temps debout: un nouvel espace de réflexion pour une vie plus consciente et satisfaisante

    Cette semaine, Atelier 10 inaugure un tout nouveau projet, Le temps debout. Le directeur d’Atelier 10 nous indique ici les intentions qui ont mené à sa création, et les principes qui guideront son développement.

    • Nicolas Langelier
  • credit: Photo: Simple Insomnia
    Société

    La monogamie est un accident de l'histoire

    En amour, l’humain a-t-il été conçu pour se limiter à un·e partenaire? Catherine Dorion croit que non. Elle plaide pour un assouplissement des mœurs dans Les luttes fécondes, son essai tiré de notre collection Documents.

    • Catherine Dorion
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres