Signets—Semaine du 6 juin 2022

credit: Illustration: Mariah Llanes/The Walrus
Illustration: Mariah Llanes/The Walrus
Publié le : dimanche 12 juin 2022
Signets

Signets—Semaine du 6 juin 2022

Votre sélection hebdomadaire des textes qui ont attiré l’attention de l’équipe de Nouveau Projet, cette semaine.

Bonne lecture et bon dimanche!

L’insuccès des voix aiguës

Oser s’exprimer demeure un défi pour bon nombre de gens. Mais saviez-vous que, lorsqu’elles prennent la parole, les femmes ont moins de chance d’être prises au sérieux que leurs homologues masculins… notamment à cause de la fréquence de leur voix? Cette préférence pour les sons graves servirait aussi à départager les hommes entre eux: selon une étude publiée en 2013, réalisée auprès de 792 PDG (hommes), les candidats dont la voix est plus grave seraient susceptibles de diriger de plus grandes entreprises. Un article paru dans The Walrus, le grand gagnant des Prix du magazine canadien qui ont eu lieu le weekend dernier.


Apple tuera les mots de passe

Avec l'arrivée de ses nouveaux systèmes d'exploitation à l'automne, Apple prévoit éliminer l'utilisation des mots de passe sur Mac et iPhone. Les « 12345 » (et autres sésames peu sécuritaires) cèderont leur place à des codes d'accès générés par les empreintes digitales et la reconnaissance faciale. Mais pour s'identifier sur un appareil qui n'est pas à vous, la mesure de secours restera... un mot de passe.


Théâtre: scènes de détresse

Après une crise sanitaire particulièrement éprouvante pour le milieu des arts vivants, la relève théâtrale en appel à un sursaut. Dans un secteur qui vit de questionnements et d’idées neuves, il est curieux de voir, depuis 30 ans, les mêmes visages. Sans renouvèlement, sans perspective et sans solidarité, la jeune génération du théâtre risque d’être à bout de souffle avant même d’avoir commencé.

Publicité

Écologie et sémantique: retrouver le sens des mots

La sémantique est une arme, et à ce jeu là, le monde du marketing s’est doté d’un beau panel de mots-valises, d’oxymores et d’adjectifs vidés de leur sens: croissance verte, développement durable, tourisme responsable (ou geste écoresponsable), transport propre… Dans cet article, Socialter nous offre un petit florilège de mots nuisibles qui ont pourtant très largement trouvé leur place dans le discours commun.


Pour en finir avec la «waif girl»

La figure de la «waif girl», l’orpheline ou la «petite poquée», pour y aller d’un québécisme bien juteux, est omniprésente dans les œuvres de fiction anglo-saxonnes depuis l’ère d’Emily Brontë. Sa nouvelle incarnation, telle qu’aperçue dans les superproductions Fifty Shades of Grey et Twilight, compte son lot de contradictions. Un type de personnage récurrent, à la fois cliché et problématique.

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres