À ce qu’il parait, j’ai été annulée

Eli San
Photo: Katya Konioukhova
Publié le :
Idées

À ce qu’il parait, j’ai été annulée

Son essai sur la grossophobie internalisée lui a attiré les foudres de certaines de ses consœurs féministes. Mais même si l’autrice de Cet exécrable corps a le sentiment d’avoir gouté à une forme de trahison dans son milieu militant, elle refuse de s’opposer à la cancel culture

Ça m’obsède de constater à quel point nous, les féministes, sommes exigeantes les unes envers les autres. Je ne suis pas la première à le dire et je ne serai sans doute pas la dernière. Comme pour répéter les patterns que nous apprend le patriarcat, on s’impose un code strict. Et si on le respecte, si on suit toutes ses règles à la lettre, il nous donne droit à l’étiquette dorée de «la bonne féministe».  

Mais est-ce que notre but, ce n’était pas justement d’être libres? De construire autre chose? 

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  • Art de vivre

    Comment l’hypnose peut servir les acteurs et les actrices

    Une interprète et chercheuse en théâtre se penche sur les bienfaits de l’hypnose, dans une démarche ancrée dans la recherche universitaire et résolument bien loin de celle d’un certain Messmer.

  • Société

    Au pied d’un monument contesté

    Il donne son nom à un jour férié et à une municipalité de l’agglomération de Montréal, mais que sait-on véritablement sur Dollard des Ormeaux? Dans son essai paru aux éditions du Boréal, l’historien Patrice Groulx déboulonne le mythe de ce personnage historique, un martyr pour plusieurs, qui a longtemps été vénéré au Québec.

  • Société

    Ce qui menace réellement notre cohésion

    Nommez un pays ou une province, accolez-y la formulation «plus divisé que jamais» et vous obtiendrez l’un des titres en vogue dans les grands quotidiens québécois. À l’heure où la polarisation inquiète, la classe médiatique attaque-t-elle la mauvaise cible en parlant de clivage gauche-droite?

  • Famille de Jean-Baptiste Hervieux à Pessamit, 1942
    Société

    Tant que l’eau nous submergera

    Près de sept décennies après l’inauguration des centrales Bersimis-1 et Bersimis-2, Hydro-Québec a signé une «entente historique» avec la cheffe de Pessamit, Marielle Vachon. Un exemple concret de réconciliation?

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres