Décennie de feu

Nicolas Langelier
Publié le : mardi 10 septembre 2019
Intro

Décennie de feu

C’est la fin d’une décennie, mais on a l’impression que, de bien des manières, c’est aussi la fin d’un monde.

Après dix années de rendez-vous manqués et de déceptions en tous genres, la question qui se présente aujourd’hui à nous, avec plus d’urgence que jamais: comment agir, être et juste continuer à vivre, à l’aube d’une époque qui promet d’ébranler les fondements mêmes de notre civilisation?

L’espoir, ce n’est pas la même chose que l’expectative. Ce n’est pas de l’optimisme, ou un plan. Ce n’est pas de savoir ce qui va arriver. Mais c’est une attitude qui permet de continuer à mettre un pied devant l’autre, vers l’inconnu.

Douglas Hine

Je marche sur l’ancien chemin forestier qui traverse ma terre, me penchant de temps à autre pour cueillir des fraises.

On est à la mi-juillet, ce devrait plutôt être le temps des framboises, mais la nature est en retard, cet été. Au printemps, par un effet domino, une chaleur record dans -l’Arctique nous a donné des températures très froides, dans le nord-est de -l’Amérique.

Il est tôt et le soleil perce la forêt encore brumeuse de rayons horizontaux, théâtraux. Plus tard aujourd’hui, il assèchera l’humus des sous-bois, le lit des ruisseaux et l’herbe des clairières, et en ville il créera une autre journée de smog et de canicule étouffante.

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres