Des images fossés

Cécile Huysman
credit: Illustration: Mike Licht, d'après Jean-François Portaels
Illustration: Mike Licht, d'après Jean-François Portaels
Publié le : lundi 22 août 2022
Concours d’essais

Des images fossés

Les GIF, ces images qui se répètent ad nauseam, n’ont pas la cote auprès de la jeune génération. Soit. Quelle leçon peut-on en tirer?

Ce texte a remporté la deuxième place au concours d’essais organisé par Nouveau Projet.

Il arrive que les communications achoppent. Que les attentes créées par mon téléphone intelligent soient déçues. Qu’un GIF ne s’anime pas dans une publication Facebook. Qu’une amie m’indique qu’elle ne reçoit pas les GIF sur son cellulaire. Que je ne trouve pas le Blinking Guy parce que je manque de données mobiles. Me voilà frustrée.

J’ai 31 ans et, comme la plupart de mes contemporain·e·s, j’adore m’exprimer avec ces images animées qui me semblent incomparablement expressives. J’y vois le nec plus ultra des communications, parce qu’elles allient efficacité, connivence et humour. Mais j’ai dû me rendre à l’évidence: les GIF sont vieux. Et moi avec eux. Ça fait mal.

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  • Photo: Larisa Birta
    Société

    La floraison des miroirs

    En regardant au-delà des étiquettes, et en embrassant la diversité sexuelle et de genre, peut-être pourrions-nous découvrir toute la poésie qui nous anime?

    • Sarah Toussaint-Léveillé
  • credit: Photo: Tim Samuel
    Société

    Jeune femme cherche…

    La jeune femme est tiraillée entre ce que lui dicte son instinct et ce que prescrivent les normes sociales. Dans le doute, elle appréhende la vie à la façon des petites annonces.

    • Laurence Pelletier
  • Société

    Horizontale

    Quand le confinement allonge les heures et que la dépression nous guette, assumer de passer ses journées au lit est une posture tant de résistance que de création.

    • Jules Clara
  • credit: Jesson Mata
    Société

    Maman écrit pas de roman, a travaille trop

    Alors que le travail est devenu le symbole de la libération féminine, quelle possibilité existe-t-il de s’en éloigner pour se réaliser autrement?

    • Émilie Bélanger
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres