Des solutions pour la suite du monde

Diane Bérard
Ce diptyque montre comment, un an après le retrait du gazon, un même coin de rue peut changer complètement d’allure. Nouveaux Voisins
Ce diptyque montre comment, un an après le retrait du gazon, un même coin de rue peut changer complètement d’allure. Nouveaux Voisins
Publié le : jeudi 1 avril 2021
Transition

Des solutions pour la suite du monde

La crise est vaste, et la transition qui s’impose l’est tout autant. Voici des initiatives servant à éclairer le chemin.

Une idée

La fin du gazon

Le gazon recouvre 68000 hectares du territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal, soit 358 fois le parc du Mont-Royal. La majeure partie de cette superficie pourrait nous aider à réduire les ilots de chaleur et à capter davantage de carbone… à condition de sortir de la «culture du gazon», qui valorise les pelouses et les platebandes manucurées et cantonne la nature dans les parcs de la Sépaq. En plus d’être énergivore (il faut la tondre souvent) et constamment assoiffée, l’herbe ne peut servir de garde-manger ni d’abri aux animaux.

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres