Je pleurais souvent

Sarah-Maude Beauchesne
 credit: Photo: cottonbro
Photo: cottonbro
Publié le :

Souvent t’étais en dessous de mes bras

Souvent tu respirais là

Ça sentait la baby powder le lavage l’insomnie

(je te regardais souvent dormir)

Tu reniflais les yeux fermés cachés

En dessous de mes bras où que c’est chaud.

T’étais bien là.

Dans tes draps pas lavés depuis huit mois

On se racontait nos vies à Québec.

On sentait le steak du souper

(ta fan était brisée)

Dans les draps que je t’ai donnés

Je mêlais ma tresse à ton poil de chest.

Sur ton sofa en tweed

On écoutait des films d’action.

Tu mangeais des fruits du bout du bec

Tu me crachais les pépins dessus.

Dans ton sofa en tweed on sentait les vieux qui oublient

Dans tes déprimes tu regardais l’autre sofa en tweed

En face. Longtemps parti.

Dans ta douche je me lavais vite même pas partout

Tu écoutais de l’autre côté de la porte

Tu disais «Tu fais ça don-ben vite».

Moi j’étais pas pour répondre que c’était parce que

ta douche me levait le cœur

avec ses toiles d’araignées dans les coins secs.


Je pleurais souvent.

Une fois à cause d’une chanteuse.

Une fois à cause d’un peintre.

Une fois à cause de la voisine.

Je pleurais souvent parce qu’un soir 

T’avais envie de rien.

Parce qu’un soir tu jouais au roi.

Parce qu’un soir j’étais belle et tu trouvais que pas.

Parce qu’au jour de l’An t’as embrassé un garçon.

T’as dit «Un garçon une fois c’est pas gai 

c’est pas tromper oké»

Je t’ai pardonné.

Sur le trottoir de ta rue on gelait souvent

Sur le trottoir de ta rue on collait notre langue 

sur le rack à vélos

On s’est aimés l’hiver.

On sortait les cheveux mouillés

Toi tout nu dans tes jeans Marlboro

Moi je sentais le repas de la veille

J’ai jamais eu le temps de laisser une brosse à dents

Tu voulais pas tu disais «Faut pas se laisser trainer».


Sarah-Maude Beauchesne est l’auteure du blogue d’histoires soft-sexu Les Fourchettes. Elle a publié un livre numérique, Les Je-Sais-Pas, chez publie.net, puis sa suite, Les Je-Sais-Pas-Pantoute, aussi publiée sur du vrai de vrai papier.

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres