Nouveau Projet 02

Automne-hiver 2012

14,95 $7,48 $

Le deuxième numéro du magazine Nouveau Projet. Inclut notre dossier «Quel progrès?», avec des textes de Chris Hedges, Michaël Foessel, Jocelyn Maclure, Michel Huneault et Raquel Moreno-Peneranda, Peter Finke, François Lemay et Anne-Caroline Desplanques, et Clément Sabourin.

Les textes

  •  credit: Illustration: Gabrielle Lecompte
    Société

    Comment peut-on être de droite?

    La question de la droite et de la gauche n’est pas seulement politique: elle est aussi—voire surtout—morale.

  • Société

    La Suède ne s’est pas construite en un jour

    Nous sommes maintenant sagement sceptiques quant au Progrès avec un «p» majuscule. Mais sommes-nous tellement désenchantés que tout ce qui se présente comme un progrès ne peut que relever de la compromission avec un «système» moralement corrompu? Entre l’indiffé­rence et la rupture radicale, il reste toujours la possibilité de se battre pour des avancées modestes mais bien réelles.

  •  credit: Photo: Bob Handleman
    Société

    Les lignes de désir: laisser l’urbanisme se développer au gré des envies des citoyens

    Trop souvent, les espaces urbains sont planifiés de manière expéditive, et leur design, trop rigide ou théorique, ne prend pas en compte les habitudes des citoyens. Heureusement, certains concepteurs prennent le temps d’étudier les comportements des usagers pour humaniser et rendre plus habitables les espaces urbains. Ils se tournent pour cela vers ce qu’on appelle les lignes de désir.

  •  credit: Illustration: Gabrielle Lecompte
    Société

    L’œuf ou l’enveloppe?

    Alors qu’elle fête son 20e anniversaire, «La poule aux œufs d’or» continue d’attirer près d’un million de téléspectateurs chaque semaine. À croire que Loto-Québec et TVA ont créé une machine à pondre de l’argent. Comment un quiz si simple a-t-il pu survivre si longtemps?

  • Image tirée de Metropolis, Fritz Lang, 1927
    Société

    La machine humaine

    Dans le langage courant, l’expression «être une machine» semble remplacer peu à peu le traditionnel «être une bête». Dans le domaine sportif, par exemple, le coureur est passé de «bête de course» à «machine à avaler les kilomètres». Comment expliquer notre admiration pour ceux et celles qui performent comme des machines?

  •  credit: Photo: cottonbro studio
    Société

    Pourquoi s’en faire?

    À quoi bon continuer à écrire des romans, quand de toute évidence ils n’ont plus l’importance culturelle qui a déjà été la leur?

  •  credit: Photo: Marie-Lyne Quirion
    Société

    Faux-self mon amour

    Un jour, Facebook arrive dans ta vie. Tu l’aimes bien, il te fait souvent rire. Et lui, il aime ton visage, ta robe, ton bébé, tes recettes, les articles que tu lis, plein de choses. Mais un jour tu découvres qu’il te ment et, encore pire, qu’il t’emmerde. Alors la solitude te regagne, et tu contemples le désastre comme on regarde un tableau.

  •  credit: Photo: Accra Shepp
    Société

    Dix clés pour une désobéissance civile réussie

    On la surnomme «Professor Occupy». Depuis les années 1970, Lisa Fithian est une habituée des mouvements de contestation et de désobéissance civile, du Nicaragua à Seattle en passant par la Grèce et le Texas. À l’automne 2011, elle a partagé sa grande expérience avec les manifestants d’Occupy Wall Street à New York et ailleurs. À travers son ONG Organizing for Power, elle offre toujours conseils et formation à différents groupes et mouvements. Elle nous confie ses règles d’or.

  •  credit: Photo: Quang Nguyen Vinh
    Société

    Hydroélectricité: Québec versus Norvège

    Le Québec et la Norvège ont tous deux d’importantes ressources hydroélectriques, et tous deux ont choisi de confier une part considérable de leur production d’électricité à une société d’état. Comment se compare la contribution à l’État de ces deux entreprises?

  •  credit: Illustration: Gabrielle Lecompte
    Culture

    La force toxique du langage

    Quelle utilité y a-t-il à offrir aux lecteurs des œuvres dites complexes?

  •  credit: Illustration: Gabrielle Lecompte
    Société

    Adorer Sparte

    La Spartan Race, qui tient chaque année des dizaines de compétitions partout en Amérique, offre aux Montréalais un parcours de 5 km en montagne au cours duquel les participants doivent sauter par-dessus un brasier géant, escalader des murs et grimper aux arbres parmi une horde de figurants déguisés en Spartiates.

  • Société

    Échange Turcot: histoire d’un futur fissuré

    Dans les années 1960, l’échangeur Turcot était un symbole du progrès montréalais. Un demi-siècle plus tard, alors que tant de choses ont changé, sommes-nous sur le point de répéter les mêmes erreurs en nous accrochant à une vision dépassée du progrès?

  •  credit: Photo: cottonbro
    Art de vivre

    Calmer la frénésie par la pleine conscience

    Les journées passent trop rapidement. Nous sommes constamment stimulés et interpelés. La frontière entre la vie professionnelle et la vie privée est une passoire. Stress, anxiété, «burnout», dépression, dispersion sont des réalités implacables de notre époque. S’il n’y a pas de recette magique pour rendre la vie moderne moins frénétique, des approches comme celle de la pleine conscience peuvent nous aider à atteindre un meilleur équilibre et une certaine sérénité. Et même changer la chimie de notre cerveau.

  • Société

    Révolte

    Pour Chris Hedges, «les progressistes ont fait trop de concessions à l’élite du pouvoir. Ils ont succombé à l’opportunisme puis à la peur en entrainant avec eux leurs institutions. Ils ont renoncé à leur fonction morale. Ils n’ont pas dénoncé les abus des milieux d’affaires quand ils en avaient l’occasion, et ont banni de leurs rangs ceux qui osaient le faire». Dans cet extrait de La mort de l’élite progressiste (paru en septembre chez Lux Éditeur), il en appelle à un dernier effort de résistance.

  •  credit: Photo: Cindy Boyce
    Culture

    Les lectures de Nicolas Dickner

    À chaque numéro, Nouveau Projet vous permet de plonger dans l’univers littéraire d’une personnalité publique. Cette fois-ci, nous vous proposons les lectures de l’écrivain québécois Nicolas Dickner.

  • Société

    Agriculture urbaine et paysages ruraux: contrastes et leçons du Japon

    Comment réconcilier agriculture et urbanité? Sans cesse un peu en avance sur nous, le Japon a bien des enseignements à nous offrir.

  •  credit: Photo: Rachel Claire
  • Erica Weiner a commencé à vendre ses bijoux faits 
main à New York il y a huit ans. Elle possède désormais 
une boutique dans SoHo et emploie cinq personnes. 
Elle attribue une partie de son succès au «marketing 
indie» réalisé par son équipe. credit: Photo: Benjamin Petit
    Société

    Le capitalisme DIY

    De jeunes entrepreneurs dessinent une nouvelle façon de produire et de consommer, plus humaine et plus viable. Une nouvelle ère du capitalisme s’annonce-t-elle dans les petits ateliers du Mile End et de Brooklyn?

  • Société

    Progresser à reculons ?

    Certains concepts définissent des époques entières. La nôtre est certainement caractérisée par ceux de progrès, de croissance et d’accélération. Mais peut-être devrions-nous plutôt dire que notre époque était caractérisée par ces concepts. Aujourd’hui, elle est aussi marquée par une incertitude: pouvons-nous et devons-nous encore nous référer à ces désignations phares?

  •  credit: Illustration: Gabrielle Lecompte
    Société

    Deux vides en cascade

    L’effondrement des tours jumelles a laissé deux trous béants dans le paysage new-yorkais. Pour panser cette blessure physique et psychique, on a conçu un espace commémoratif sur le site même des attaques, le 9/11 Memorial Plaza.

  •  credit: Photo: Eric Demay
    Société

    Une loi garantissant l’accès aux rives

    La carte du Québec est colorée du bleu de nos lacs, de nos rivières et du fleuve Saint-Laurent. Nous habitons un pays d’eau douce. À quelques exceptions près, cette richesse est publique. Or, aucune législation n’existe pour garantir l’accès des citoyens aux rives de leurs cours d’eau. Aux États-Unis, une loi protège le droit de se baigner, de naviguer et de profiter des plans d’eau. Une initiative dont nous pourrions nous inspirer...

  • Société

    Vivre après l'apocalypse

    L’obsession de notre époque pour une fin du monde imminente, ou à tout le moins inévitable, semble sonner le glas des espérances dans le progrès. Sommes-nous trop occupés à évaluer les risques des crises écologiques, climatiques ou nucléaires pour nous demander ce que serait un monde digne d’être vécu?

  • Photo: M. Baudier
  •  credit: Photo: cottonbro
  •  credit: Photo: Service de gestion des documents et des archives de l’Université Concordia
    Société

    1969: une histoire noire

    Des étudiants occupent des locaux d’une université montréalaise pour protester contre le racisme. «Laissez bruler les nègres!», crie la foule à l’extérieur pendant que les flammes ravagent l’édifice...

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres