L'école des portées disparus

François Guerrette
credit: Œuvre: Jason Cantoro, Twins (coloured people series), 2015, acrylique sérigraphié sur cotton stonehenge.
Œuvre: Jason Cantoro, Twins (coloured people series), 2015, acrylique sérigraphié sur cotton stonehenge.
Publié le : mardi 20 mars 2018
Poésie

L'école des portées disparus

Un poème tendre sur la mort et l'amour qui y subsiste, enveloppé dans l'étoffe d'une jaquette d'hôpital.

les médecins ont peur de voir les anges

se battre à mort dans nos poitrines

les photos mentent, tu flambes

ton sourire est la fumée

d’un feu de poupées cousues

par les femmes oubliées sous terre

les miroirs forment la carte

des régions infiltrées par l’ennemi, le sens-tu

jouir après la science

les cicatrices intérieures

s’ouvrent toutes en même temps

nos corps, deux cadavres

titillés par la résurrection deviennent

des costumes de jeunes comédiens

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres