Où boire, manger et dormir dans la Capitale-Nationale

Marie-Anne Dayé
credit: Photo: Lan Yao
Photo: Lan Yao
Publié le : jeudi 25 août 2022
Capitale-Nationale

Où boire, manger et dormir dans la Capitale-Nationale

Vous planifiez un séjour dans la Capitale-Nationale? Voici nos recommandations pour une escapade réussie.

Manger


Palais contents, selon Sophie Grenier-Héroux

Ce ne sont pas les bonnes tables qui manquent dans la région de la Capitale-Nationale ! La journaliste culinaire Sophie Grenier-Héroux s’est prêtée à l’exercice de proposer un top cinq des restaurants qu’il faut absolument essayer.


Battuto

Ce petit resto italien dans Saint-Roch propose un menu qui respecte les saisons. « Avec très peu d’ingrédients, le chef Guillaume St-Pierre réussit à faire des choses tellement savoureuses ! » À preuve, Sophie admet avoir déjà pleuré en mangeant un de ses plats. Il faut réserver en ligne plusieurs semaines à l’avance.

Battuto, 527, boulevard Langelier, Québec


Chez Boulay

Bistro boréal au cœur du Vieux-Québec, fondé par Arnaud Marchand et Jean-Luc Boulay. Sa cuisine est axée sur la rencontre des produits du terroir nordique et du savoir-faire français. « Il permet de gouter à de bons produits du terroir qui sont accessibles à tou·te·s sur le plan des saveurs et du portefeuille. »

Chez Boulay, 1110, rue Saint-Jean, Québec


Buvette Scott

Ce secret bien gardé du quartier Saint-Jean-Baptiste suggère des plats à partager accompagnés d’une impressionnante carte des vins et des bières. Ambiance décontractée, bonne musique et cuisine du marché promettent une fichue belle soirée.

Buvette Scott, 821, rue Scott, Québec


Publicité

Honō Izakaya

Taverne japonaise sans prétention où l’on aime manger avant d’aller au théâtre ou un soir de semaine. Petits plats à partager, ambiance conviviale et cocktails délicieux. À essayer sans hésitation : les brochettes, les dumplings et les champignons marinés.

Honō Izakaya, 670, rue Saint-Joseph, Québec


Chez Rioux & Pettigrew

Des plats du terroir, tout en douceur et en finesse, et un service exemplaire vous y attendent. « J’ai en tête un carpaccio de tomates ancestrales, que j’ai savouré comme s’il n’y avait pas de lendemain. »

Chez Rioux et Pettigrew, 160, rue Saint-Paul, Québec



Le tour de l’ile 

Impossible de visiter la région sans traverser le pont qui mène sur l’ile d’Orléans. Selon la saison, adonnez-vous à l’autocueillette de baies, de pommes ou de citrouilles. Pas envie de travailler ? Un peu partout, des échoppes proposent des paniers de fruits et de légumes. Sur la route, arrêtez-vous chez Cassis Monna & filles, ce domaine rassemblant un restaurant, une crèmerie, une cave à vin et une boutique gourmande. Installez-vous sur une table de piquenique pour déguster ses produits en regardant le fleuve. À l’ouest de l’ile, appréciez le panorama qui s’étend sur Québec, avec une crème glacée de la Chocolaterie de l’Île d’Orléans. Pour combattre la soif, optez pour une ambrée à l’érable au Pub Le Mitan. Et pour terminer cette escapade en beauté, apaisez vos papilles et trouvez le sommeil à l’auberge-resto La Goéliche


Cassis Monna & filles, 1225, chemin Royal, Saint-Pierre

Chocolaterie de l’Île d’Orléans, 8330, chemin Royal, Sainte-Pétronille

Pub Le Mitan, 2471, chemin Royal, Sainte-Famille

La Goéliche, 22, rue du Quai, Sainte-Pétronille


Boire

  • credit: Photo: Alma Kismic
    Photo: Alma Kismic

Cinq bières coups de cœur de Brian Pierce, copropriétaire de Noctem Artisans Brasseurs

Réveiller le chat qui dort (Noctem) : Légèrement caramélisée avec des notes de biscuit, cette bière de soif a une texture riche et moelleuse. 

Petite-Oasis (La Barberie) : « C’est une IPA qui a un profil super fun dans laquelle je me reconnais », indique Brian.

60èmes Stridents (Brasserie Alpha /Noctem) : Une collaboration qui emprunte le style dank IPA avec ses arômes d’agrumes. « C’est un vieux style qu’on a oublié. Avant, les bières étaient résineuses et avaient un peu un gout de moufette. »

Quand même clean (Brasserie Générale) : Une lager américaine facile à boire, brassée avec du maïs et du riz basmati.

Psychoactive (Griendel) : Une bonne IPA aux notes de fruits tropicaux et d’agrumes. Gout résineux. 


Noctem Artisans Brasseurs, 438, rue du Parvis

La Barberie, 310, rue Saint-Roch

Brasserie Alpha, 1510-A, rue Semple

Brasserie Générale, 1165, 18e Rue

Griendel, 195, rue Saint-Vallier Ouest


Publicité

Dormir

  • credit: Photo: Alma Kismic
    Photo: Alma Kismic

Se coucher moins niaiseux·euse

Situé à Wendake, l’Hôtel-Musée Premières Nations offre l’occasion de mieux connaitre l’histoire et la culture de la nation huronne-wendate à travers des expos, des activités telles que la fabrication d’un bâton de parole, ainsi qu’une visite de la maison longue nationale Ekionkiestha’, où vous pourrez passer la nuit.

5, place de la Rencontre, Québec

Le Monastère des Augustines invite au recueillement. Au musée, vous pourrez plonger dans l’univers des religieuses qui occupaient autrefois les lieux afin d’en apprendre davantage au sujet de leur mode de vie et de leur implication sociale et spirituelle. Possibilité de séjourner dans une chambre authentique (une des anciennes cellules ayant été reconverties) ou contemporaine, et de participer à une séance de yoga dans un décor apaisant.

77, rue des Remparts, Québec

Se sentir en voyage

Pour découvrir la région de Portneuf, séjournez à la charmante Auberge de l’Ouest en plein cœur du village de Deschambault-Grondines. Mélodie et Marco vous y accueilleront dans l’une de leurs trois chambres. Plusieurs activités sont offertes : yoga, cinéma en plein air et barbecues festifs. « Notre plus grande fierté, c’est d’avoir pu ouvrir quelque chose dans notre village et de mettre en valeur ce qui est à proximité », confie la cofondatrice.

264-A, chemin du Roy, Deschambault-Grondines

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres