Prendre soin de sa mort

credit: Aurore Juin
Aurore Juin
Publié le : jeudi 1 avril 2021
Commentaire

Prendre soin de sa mort

Quelle fin de vie pour les femmes?

Quelle fin de vie pour les femmes?

Considéré dans ce texte

Cory Taylor, Anne Bert et la militance des femmes pour l’aide médicale à mourir. L’écriture comme exploration des confins de l’existence. The Old Guard. L’immortalité, la prière et le chant des oiseaux. La toute-puissance du système médical et ses limites.

Nous commençons à écrire ces lignes en pleine pandémie. La première vague de la Covid-19 est passée, la seconde nous guette. Nous savons d’emblée que ce texte sera difficile à rédiger, les mots cherchant à percer l’indicible au présent de la catastrophe. Au cours des derniers mois, la mort s’est trouvée à nos portes. Hécatombe dans les foyers pour personnes âgées à travers -l’Occident, et au Québec notamment. Raz de marée d’un virus qui nous avalera, un ressac à la fois, non sans faire ressurgir les inégalités. En effet, la Covid-19 est un révélateur: elle nous rappelle que les individus qui sont les plus à risque occupent sur l’échiquier social une position précaire. Et parmi ces personnes qui vivent au croisement d’oppressions et de vulnérabilités se trouvent les femmes.

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres