«Babysitter»: garde partagée

Jason Béliveau
Publié le : vendredi 3 juin 2022
Critique

«Babysitter»: garde partagée

Avec son deuxième long métrage, Monia Chokri propose de satiriser le climat post #MoiAussi et les dérives du wokisme. Pas celui que Mathieu Bock-Côté voit dans ses Froot Loops chaque matin, mais plutôt celui que l’on s’inflige par excès de bien-pensance, ou par crainte de représailles.

J’aurais aimé que Babysitter me fasse mal. Qu’il m’écorche et me contraigne, entre deux rires jaunes, à effectuer un rigoureux examen de conscience, en ma «qualité» d’homme cisgenre. D’ailleurs, à bien y penser, cette réflexion ne ferait-elle pas de moi un faux allié de la cause féministe? Ce désir d’autoflagellation, est-ce au fond pour épater la galerie? Pour me donner le bon rôle, voire pour séduire? Vais-je terminer ce paragraphe sans tomber dans le néant existentiel?

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  • Culture

    «Au nord d’Albany»: s’égarer en route

    Marianne Farley a rapidement laissé sa marque dans le milieu du court métrage en réalisant coup sur coup trois films au parcours international, dont «Marguerite», nommé aux Oscars en 2019. Malheureusement, son passage attendu au long n’est pas réussi.

    • Jason Béliveau
  • Culture

    «Maple»: les maladresses de David Goudreault

    David Goudreault est bardé de prix, il a publié une trilogie de bestsellers (La bête), en plus d’avoir été personnifié au Bye Bye 2021. Mais est-ce que son plus récent roman s’avère à la hauteur de la place qu’on lui accorde?

    • Amélie Panneton
  • credit: Photo: Denis Farley / MBAM
    Culture

    Basquiat au MBAM: une bonne rétrospective-spectacle

    Sa carrière de peintre a commencé en même temps que le rap, puis il est devenu une icône nommée dans des chansons de Kanye West, Nas et Jay-Z. Jouissant d’une street cred enviable, même 34 ans après sa mort, Basquiat est au cœur d’une exposition très musicale au Musée des beaux-arts de Montréal. Et notre collaboratrice l’a vue.

    • Dominique Sirois-Rouleau
  • Culture

    «Falcon Lake»: Sara Montpetit perce (encore) l’écran

    Avec ce premier long métrage, la cinéaste et comédienne Charlotte Le Bon signe une variation joliment lynchéenne sur les affres du passage de l’enfance à l’adolescence, un thème que le cinéma québécois s’acharne à explorer depuis une dizaine d’années.

    • Jason Béliveau
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres