Ce qui nous conduit

Evelyne de la Chenelière
Publié le : mercredi 1 septembre 2021
Essai

Ce qui nous conduit

À quel point peut-on mettre un peu de soi dans la marche d’un monde insensible à nos tragédies?

Considéré dans ce texte

Le libre arbitre, dans la création comme dans la vie. La Prière de la sérénité, L’étranger de Camus et l’implacable pouvoir des éléments sur les êtres. Notre conception de la volonté et de la réussite personnelle. Un condamné à mort et le choix d’un pyjama.

Ce que nous appelons vie n’est que ce geste à travers lequel une portion de la matière se distingue du monde avec la même force qu’elle utilise pour s’y confondre.

Emanuele Coccia

Il faut que le fleuve se poursuive, à perte de vue, à perte de vue même pour les aveugles.

Roland Giguère

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  • credit: Photo: Qasim
    Société

    De Québec à Montréal, ou pourquoi m’exiler m’a semblé inévitable

    Chaque année, Québec perd des centaines de jeunes professionnel·le·s au profit de Montréal, dont Catherine Genest. La cheffe de pupitre numérique à Nouveau Projet a eu envie de se pencher sur ce déracinement perçu comme une fatalité par plusieurs, mais qui demeure très peu documenté.

    • Catherine Genest
  • credit: Photo: Ryan Searle
    Société

    Civilisation fossile

    Pour les sociétés industrialisées, le pétrole n’est pas seulement le ciment de notre économie—il est le fondement de notre rapport concret au monde.

    • Dalie Giroux
  • credit: Jérémie Battaglia
    Société

    Les deux printemps

    À l’aube d’une nouvelle révolution dans sa vie, Gabriel Nadeau-Dubois revient sur les évènements qui ont secoué le Québec en 2012..

    • Gabriel Nadeau-Dubois
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres