Choisir ses combats

Fanny Britt
credit: Mark Steele
Mark Steele
Publié le : mercredi 1 septembre 2021
Billet

Choisir ses combats

Parfois, on fait seulement ce qu’on peut.

«Tantôt j’expliquais au père de M. que depuis qu’on a eu la Covid, t’as des gros problèmes d’anxiété et tout», me lance mon fils cadet, juste au moment où, après avoir servi les nouilles tofu-brocoli préparées avec l’apathie culinaire qui me tenaille depuis le sixième—ou le premier?—mois de la pandémie, je m’assois avec ma famille pour souper.

Mon mari lève un sourcil. Mon fils ainé fait son mouvement de tête habituel de grand renard réservé, sorte de hochement oblique qui dit «dude, j’irais pas là si j’étais toi». Mais le cadet, lui, ne manque jamais une occasion d’interroger, de commenter, de pointer ou de nommer, au risque de se mettre—fréquemment—le pied dans la bouche.

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres