Contenu commandité

Dans le Bas-Saint-Laurent, le futur est bleu

 credit: Photo: Nancy Guignard
Photo: Nancy Guignard
Publié le :
Présenté par
Novarium

Dans le Bas-Saint-Laurent, le futur est bleu

Novarium et son fondateur Martin Beaulieu cultivent l’économie maritime québécoise, une startup à la fois.

L’appel de la mer

Martin Beaulieu ne pensait pas revenir dans son Bas-Saint-Laurent natal. Après trois ans à travailler au Centre de recherche Nestlé, en Suisse, c’est la mer et la piqure qu’il a eue pour les startups qui l’ont fait revenir. Selon lui, tous les ingrédients étaient réunis pour mettre en place un accélérateur d’entreprises. «Ici, les gens sont tissés serrés et la diversité des projets est stimulante», témoigne-t-il. 

Et il n’est jamais reparti. En 2014, après un long passage dans une entreprise de biotechnologie marine, il devient PDG de la Société de promotion économique de Rimouski.


  •  credit: Photos: WhaleSeeker
    L’intelligence artificielle pour rendre la détection des baleines plus efficace.
    Photos: WhaleSeeker
  • 1
  • 2
  • 3

Là où les idées grandissent

Pionnier de l’industrie bleue, le Bas-Saint-Laurent regroupe la crème des spécialistes. Ne manquait qu’une plateforme pour les réunir sous le même toit et pour stimuler les dynamiques d’échanges et de collaborations. 

Sa solution: Novarium. 

Une fourmilière de trois étages située en plein coeur de Rimouski, où des gens d’affaires et des scientifiques accompagnent les jeunes entreprises technologiques en démarrage afin qu’elles génèrent des revenus rapidement.


  • Une nouvelle technologie de pêche au crabe sans cordage. credit: Photo: Katie Rodriguez
    Une nouvelle technologie de pêche au crabe sans cordage.
    Photo: Katie Rodriguez

Une économie… turquoise!

«On aime distinguer l’économie bleue de l’économie verte, mais la majorité de nos projets sont turquoise!», se réjouit Martin Beaulieu. Le portfolio de Novarium compte notamment des initiatives vouées à la protection des mammifères marins ou à la pêche durable.

Dans le secteur de l’innovation, tous les yeux sont tournés vers les technologies climatiques. Et Novarium compte bien faire partie de la solution.


La mission de Novarium est de créer des collisions scientifiques et d’affaires entre des individus passionnés par des projets durables à fort potentiel de croissance, et ce, pour faire passer leur solutions innovantes dans les domaines des biotechnologies, technologies marines, génie maritime, intelligence des données, protection des écosystèmes marins ou valorisation des ressources, du laboratoire au marché.


Ce contenu, réalisé par le Studio A10 dans le respect de ses lignes directrices, a été commandité par Novarium.

Pour consulter les autres articles collaboratifs: atelier10.ca/nouveauprojet/type/partenaire

Continuez sur ce sujet

  •  credit: Photo: Kevin Millet
    Contenu commandité

    Les pièges à éviter quand on écrit sur le suicide

    L’Association québécoise de prévention du suicide vient de publier un guide d’accompagnement à l’intention des professionnel·le·s du milieu artistique qui créent, produisent ou diffusent des œuvres de fiction. Un nouvel outil rédigé notamment en collaboration avec Jean-Philippe Baril Guérard.

  • Contenu commandité

    Entreprendre pour changer les choses

    Lorsque Jean-François Bernier a cofondé ATTITUDE™ aux côtés de Benoit Lord en 2006, l’urgence climatique ne faisait pas les manchettes et le terme «écoanxiété» n’avait pas encore intégré le langage courant. Entrevue avec un chef d’entreprise à l’avant-garde et guidé par une perpétuelle quête de sens.

  •  credit: Photo: Spa Bolton
    Contenu commandité

    Cinq activités hivernales pour décrocher

    Magog, Austin, Orford, Bolton-Est, Eastman, North Hatley… La région de Memphrémagog regorge de villages au charme indéniable où il fait bon se poser et se reposer. Tour d’horizon de diverses activités pour partir à la découverte des lieux pendant la saison froide.

  • Contenu commandité

    Faire sa part

    Selon «National Geographic», huit millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans chaque année et on estime qu’en 2050, toutes les espèces animales de la planète en auront ingéré. Une entreprise québécoise vient de lancer une ligne de soins du visage et de maquillage aux emballages biodégradables.

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres