L’éducation réinvestie

Aurélie Lanctôt
Publié le : jeudi 13 septembre 2018
Nos communs

L’éducation réinvestie

L’école est-elle une startup comme les autres ?

En avril 2018, la Société de développement Angus (sda) dévoilait en grande pompe son plus récent projet: la conception d’une école publique unique en son genre, parfaitement autonome de la commission scolaire. C’était l’élément qui manquait pour offrir l’impression d’une authentique vie de quartier aux occupants du Technopôle Angus, cet agglutinement de condos, de maisons en rangée et de bureaux chics développé sur les anciens ateliers ferroviaires du quartier Rosemont, à Montréal.

Quoi de mieux pour la bonne conscience d’un promoteur que de se lancer dans le business éducatif? Après tout, lorsqu’on définit comme «technopôle» un lieu où convergent et d’où irradient les forces miraculeuses de l’innovation, il est naturel de se croire apte à «réinventer l’école». Surtout l’école publique, cette institution jugée poussiéreuse et bureaucratique.

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres