Le cri de l’inconfort

Joëlle Tremblay
Publié le : jeudi 1 avril 2021
Éducation

Le cri de l’inconfort

L’enseignement à distance doit-il renoncer à la classe?

Considéré dans ce texte

Le système d’éducation devant la tempête. Hannah Arendt, les cours en ligne et la fatigue numérique. Les repères de la classe et l’importance d’appartenir à un groupe. La discipline sur Zoom.

Au fil de mes études, j’ai acquis une habitude de pensée qui s’apparente à celle de mes aïeux, lesquels pouvaient prédire la météo et les tempêtes. Le relief charlevoisien se transpose dans la langue: l’horizon y est si vaste que nous voyons «le temps s’en venir». À travers les générations, nous avons su nommer de manière scientifique les prévisions météorologiques des vieux, et il est manifeste qu’ils ont acquis par expérience une lecture du monde. Avec le recul, je peux affirmer que j’ai réalisé mes études universitaires en philosophie en fixant l’horizon qui s’offrait à moi, comme mes ancêtres me l’ont appris. Que ce soit le temps qu’il fera demain ou le réel qui s’impose à nous, la philosophie m’aide à lire le quotidien.

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres