Les meilleurs endroits pour découvrir le Bas-Saint-Laurent

Marie-Amélie Dubé
Publié le : jeudi 31 mars 2022
Boire, manger, faire, dormir

Les meilleurs endroits pour découvrir le Bas-Saint-Laurent

Autocueillette, rallyes insulaires et balades en nature... Quelques idées d'activités pour découvrir le territoire bas-laurentien.

Faire

  • La cueilleuse indigène. Photo: Alma Kismic

Bonheur d’autocueillette

Que vous prévoyiez un séjour au bord du fleuve ou une aventure forestière, l’abondance du territoire bas-laurentien est prête à cueillir. Selon la saison, champignons, herbes du fleuve, fleurs, fruits ou plantes médicinales sauront contribuer à votre bonheur intérieur brut ! Sur réservation, Isabelle Simard, de La cueilleuse indigène, ou encore Claudie Gagné, des Jardins de la mer, offrent de vous guider lors d’une sortie de cueillette sauvage. Vous pourriez repartir avec un jus d’églantier, du poivre des dunes, un mesclun de la mer (persil de mer, salicorne, plantain, pétales de rose) ou un bâton de fumigation local (fleurs sauvages, foins d’odeur, cèdre, sauge et armoise). En septembre, le Festival des champignons forestiers du Kamouraska offre aussi des sorties accompagnées. Ceux et celles qui préfèrent les classiques choisiront plutôt La Manne rouge, je récolte ! (pommes), Le Vallon Bleu (camerise), la Maison de la prune ou la Fraisière Belzile. 

La cueilleuse indigène, 418 736-1433, Le Bic

Jardins de la mer, 90, route 132, Saint‑Germain-de-Kamouraska

La Manne rouge, je récolte !, 316, rue Beaubien, Rivière-du-Loup

Le Vallon Bleu, 23, route 295 Sud, Lejeune

Maison de la prune, 129, route 132, Saint-André-de-Kamouraksa

Fraisière Belzile, 19, rue Principale, Saint-Arsène


  • Ile aux Lièvres. Photo: Marie-Christine Huot/Duvetnor

Rallye insulaire 

Sur la route du fleuve, les iles se multiplient et offrent le parfait décor pour une balade à pied, à vélo, en kayak ou en bateau. La SEBKA propose une excursion avec guide en kayak autour de l’archipel Les Pèlerins pour taquiner le bélouga et le phoque commun. L’ile Verte se découvre à vélo, mais attention : les routes ne sont pas asphaltées. L’ile aux Lièvres et les iles du Pot à l’Eau-de-Vie sont deux réserves nationales ornithologiques où niche entre autres l’eider à duvet, et où il est possible de passer la nuit en auberge, en chalet ou en camping sauvage. Sinon, embarquez avec le capitaine Mikaël Rioux pour découvrir l’histoire de l’ile aux Basques, puis terminez votre «rall’ile » avec l’ile Saint-Barnabé, en camping ou pour une excursion d’une journée, avec ou sans interprétation.

Iles Pèlerins, SEBKA, 273, route 132 Ouest C, Saint-André-de-Kamouraska

Ile Verte, Société Inter-Rives, 1804, route du Quai-d’en-Bas, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

Ile aux Lièvres, Société Duvetnor, 200, rue Hayward, Rivière-du-Loup

Ile aux Basques, Société Provancher, 418 554-8636, Trois-Pistoles

Ile Saint-Barnabé, Marina de Rimouski, 1, route du Quai, Rimouski


  • Zone Aventure. Photo: Charlène Dupasquier

Chics balades 

Pour marcher dans l’histoire, Rivière-du-Loup et Témiscouata-sur-le-Lac proposent des balados qui tracent des itinéraires instructifs dans chacune des villes.

Balado Vies de quartier, toutculturerdl.ca
Balado Mise en valeur du patrimoine bâti et disparu, archivestemiscouata.ca/exposition

La Nation malécite des Wolastoqiyik Washipekuk occupe un haut lieu d’ornithologie au cap de Gros-Cacouna : le parc côtier Kiskotuk. Il est possible de dormir en chalet ou en camping, et d’assister à une soirée culturelle après une journée de marche en sentier pour observer les oiseaux. Au sommet, une vue à 360 degrés qui couvre le fleuve, les basses terres et les montagnes risque de remplir la banque photo de votre téléphone cellulaire.

200, chemin de la Rivière-des-Vases, Cacouna

Une sortie en kayak de rivière ou en fatbike avec Zone Aventure plaira à toute la famille, tout autant que le parc de sentiers aériens de la Forêtde Maître Corbeau du Domaine Valga.

Zone Aventure, 354, rang 5 Ouest, Saint-Joseph-de-Kamouraska

Domaine Valga, 300, chemin des Écorchis, Saint-Gabriel-de-Rimouski

Publicité

Trouvailles artisanales

La beauté artisanale se trouve chez les fées Émilie et Rachel de Mélusine. L’endroit est à la fois un atelier de confection pour leurs boucles d’oreilles, bracelets et pendentifs, et une boutique qui regroupe plusieurs artisan·e·s locaux·ales ou québécois·es. Le charme opère aussi Chez Georges-Émile, à Rimouski, et au Fil bleu, à Kamouraska, où la plus que sympathique propriétaire, Fabrice, vous accueille avec son rire éclatant.

Mélusine, 484, rue Lafontaine, Rivière-du-Loup

Chez Georges-Émile, 92, rue Saint-Germain Ouest, Rimouski

Le Fil bleu, 76, avenue Morel, Kamouraska

  • Mélusine. Photo: Alma Kismic
  • Espace Collaboratif Ouvert. JHA Photographie

Travailler sur la route

Télétravaillez en suivant la route du Hub de l’Est, un regroupement d’espaces de travail collaboratifs. Ces travailleur·euse·s autonomes, organismes et petites entreprises ont créé des milieux de travail où le partage et l’esprit communautaire règnent. Voyager et travailler en même temps n’aura jamais été aussi agréable ! 

Espace Collaboratif Ouvert, 506, rue Lafontaine, local 225, Rivière-du-Loup

Le Beaulieu commun, 50, rue Notre-Dame Ouest, Trois-Pistoles

La Station, 40, rue Saint-Germain Est, Rimouski 

Mitis Lab, aux Jardins de Métis, 200, route 132, Grand-Métis

Rabaska, 3, rue de l’Hôtel-de-Ville, Témiscouata-sur-le-Lac

La centrale Matanie, 464, avenue Saint-Jérôme, Matane

Parterre de fleurs

Si la seule vue des fleurs vous fait éternuer, passez à la prochaine capsule ! Durant la belle saison, le Bas-Saint-Laurent se transforme en tableau impressionniste. Sillonnez les allées des Jardins de Métis, de la Pivoinerie du Kamouraska ou de ViV-Herbes, qui cultive plus de 70 espèces de plantes médicinales et aromatiques. 

Jardins de Métis, 200, route 132, Grand-Métis

Pivoinerie du Kamouraska, 76, avenue de la Rivière, Saint-Gabriel-de-Kamouraska

ViV-Herbes, 35, 2e Rang, Lejeune

  • Pivoinerie du Kamouraska. Photo: Louise Lévesque

Pieds dansants

Si vous avez la bougeotte, surveillez la programmation des soirées déjantées organisée par le diffuseur indépendant Rainbow Submarine, à Rivière-du-Loup. En aout, le festival L’Isle-aux-Balcons de l’Isle-Verte vaut le détour (tout comme la slush aux fraises locales du Potager Côte D’Or, impossible à manquer sur la route 132).

Rainbow Submarine, programmation et lieux de diffusion : www.le-sonar.com

L’Isle-aux-Balcons, en aout, facebook.com/lisleauxbalcons


Manger

  • Côté Est

    76, avenue Morel, Kamouraska

    Pintade, flétan, phoque, huitres, pétoncles, planches de dégustation, vins nature d’ici et d’ailleurs, déjeuners. Option végé. Réservation obligatoire.

  • La Porte Arrière 

    356, rue Lafontaine, Rivière-du-Loup

    Ris de veau, joue de bœuf, boudin, canard, vins d’importation privée. Option végé.

  • Les Affamés de Rimouski

    200, avenue de la Cathédrale, Rimouski

    Mise en valeur créative des produits locaux. Délicieux, accessible et sans prétention. 

  • Poissonnerie Lauzier

    57, avenue Morel, Kamouraska

    Soupe de poisson, calmars frits, morue fraiche, pokés, fish and chips et salades. 

  • Pizzeria des Battures 

    537, route du Fleuve, Notre-Dame-du-Portage

    Pizza cuite selon la tradition napolitaine.

  • Zèle café 

    1970, rue Principale, Pohénégamook

    Pokés décadents, gaufres, bols de smoothies, biscuits et crème glacée véganes.

  • Côté Est. Photo: Alma Kismic

  • Marché public de Rimouski. Photo: Alma Kismic

Marchés de proximité

Un peu partout sur le territoire, de fabuleuses initiatives de proximité tissent tranquillement le fil de l’autonomie alimen­taire entre les citoyen·ne·s et les producteur·trice·s engagé·e·s dans cette économie à échelle humaine. À partir de la Saint-Jean-Baptiste, de nombreux marchés publics et à la ferme ouvrent, jusqu’à la mi-octobre environ. Certains sont exclusivement agroalimentaires, tandis que d’autres intègrent aussi des artisan·e·s. Dégustations, activités éducatives, ambiance festive et animations pour les enfants et les plus grand·e·s. À Saint-Alexandre-de-Kamouraska, l’été, Les Essaimées rendent accessibles en libre-service, 24 heures sur 24, leurs légumes, fruits et herbes et les œufs de l’élevage de volaille La Borderie

Marché public de Rimouski, les samedis, 57, rue de l’Évêché Est

Marché public de La Mitis, les samedis, 775, route Flavie-Drapeau, Sainte-Flavie

Marché public de Sainte-Luce-sur-Mer, les dimanches, 20, route du Fleuve Ouest

Marché public Lafontaine, ​​les samedis, 555, rue Lafontaine, Rivière-du-Loup

Marché public des Basques, les dimanches, 21, rue Pelletier, Trois-Pistoles

Marché public de la Grande-Anse, les samedis, 105, 1re rue Poiré, La Pocatière

Marché public de La Matanie, les samedis, 321, rue du Bon-Pasteur, Matane

Les Essaimées, 942, route 230, Saint-Alexandre-de-Kamouraska


  • La Cantine côtière. Photo: Alma Kismic

Le Saint-Laurent façon cantine

La Cantine côtière de Colombe St-Pierre est un incontournable, avec son popcorn aux algues, sa slush au gin St-Laurent, son flétan en fish and chips et sa guédille au pain à l’encre de seiche. Vous ne serez toutefois pas les seul·e·s à vouloir gouter le génie culinaire de l’excentrique cheffe : mieux vaut oublier le concept de la restauration rapide. Avec de la chance, vous arriverez pour la pause théâtrale, ce moment où Colombe entre dans la cantine avec une perruque et un air qui réchauffe la nostalgie des années 1980 pour détendre la sympathique brigade côtière et faire rire les touristes !

129, rue du Mont-Saint-Louis, Le Bic

Côté Est vous propose, outre son service à la buvette, une option décontractée : la Cantina. Ceviche de flétan fondant disposé sur une œuvre d’art saladière mariant pousses croquan­tes et pétales de rose. Du pur bonheur à emporter ou à déguster sur place au rythme de la marée ou du soleil qui entre par la grande fenêtre de la terrasse. Rapide, cordial et succulent.

76, avenue Morel, Kamouraska  

Vous cherchez le pain dans votre guedille au homard ? Vous cherchez les frites dans votre poutine aux crevettes ? Vous êtes indéniablement à la Cantine Sainte-Flavie. En portions gargantuesques, comme si un filet de pêche au grand complet s’était déversé dans votre assiette : c’est comme ça qu’on mange le Saint-Laurent, ici ! 

479, route de la Mer, Sainte-Flavie


Boire

  • Tête d’allumette. 5Mphotographie.com

Un petit coup

À la microbrasserie Tête d’allumette, les bières sont brassées sur feu de bois. Difficile d’en choisir une seule; laissez-vous plutôt tenter par la palette de dégustation. Heureusement, le camping de la SEBKA est juste à côté ! La Gasket de tête, une stout à l’avoine, est aussi séduisante que l’horizon qui s’ouvre devant la terrasse. Et la désaltérante Woopelaï, une gose surette et salée à la salicorne et aux concombres bios locaux, vous mettra en appétit après une journée sur les parois d’escalade situées à moins de cinq minutes.

265, route 132 Ouest, Saint-André-de-Kamouraska

La Distillerie Fils du Roy accueille les épicurieux·euses sur ses terres pour leur faire découvrir entre autres la Courailleuse, une absinthe produite à partir des aromates de la distillerie. Cette année, la baie de genièvre utilisée pour produire le gin Thuya proviendra presque exclusivement de la région. 

37, rue de l’Église, Saint-Arsène

Le Domaine Acer façonne une gamme de produits qui rapprochent l’érable du vin. Enfoncez-vous dans l’arrière-pays et visitez ses installations à Auclair. En boutique, dégustez la Mousse des bois, un mousseux forestier exquis, ou le Charles-Aimé Robert, un vin de sève d’érable complexe de huit ans d’âge. 

145, rue du Vieux-Moulin, Auclair


Dormir

  • Les Perchoirs du Cirque. Photo: Alma Kismic

Dodos avec vue

Les Perchoirs du Cirque ont trouvé l’antidote au stress : leurs installations insolites feront automatiquement disparaitre votre conscience du temps. Suspendues aux montagnes, les habitations Ipon, Ikar, Râ, Yuka et Krak vous immergent dans les splendeurs de la pointe Sèche. Dépaysement assuré. Le Cirque de la Pointe-Sèche devrait par ailleurs reprendre les spectacles en 2022, après deux saisons perturbées par la pandémie.

94, route 132, Saint-Germain-de-Kamouraska

Pour vous déposer le temps de vous ressourcer au bord du fleuve, le Domaine Floravie loue des cabines, des chalets et des minimaisons. Vue imprenable sur la mer incluse.

100, route Santerre, Le Bic

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres