Nos signets—Semaine du 23 mai 2022

credit: Photo: Photo: Taylor Roades/The Narwhal
Photo: Photo: Taylor Roades/The Narwhal
Publié le : dimanche 29 mai 2022
Signets

Nos signets—Semaine du 23 mai 2022

Votre sélection hebdomadaire des textes, productions audiovisuelles et autres contenus qui ont attiré l’attention de l’équipe de Nouveau Projet, cette semaine.

Bonne lecture et bon dimanche!

Seul·e·s en mer

Plus de deux ans après d’inquiétantes révélations de harcèlement et de mauvais traitements dans le milieu des pêches au Canada, The Narwhal et Vice World News, qui collaborent sur ce dossier, s’inquiètent du manque de transparence du ministère. Malgré d’importantes mesures mises en place pour protéger ses observateur·trice·s embarqué·e·s sur les navires, Pêches et Océans Canada refuse systématiquement de communiquer.


Des visages étonnants

Avez-vous ressenti de la surprise en voyant pour la première fois le visage entier de certaines personnes, une fois les masques tombés? Vous n’êtes pas les seul·e·s. En fait, le cerveau tend à fabriquer de toute pièce une image pour combler la partie manquante des visages masqués. L’étonnement nait de l’écart entre ce que vous aviez imaginé et la réalité.


Écologie digitale

La production mondiale de gaz à effet de serre imputable au numérique serait deux fois plus importante que celle liée à l’aviation. Envoyer un courriel, regarder un film en streaming, écouter de la musique, liker ou partager une publication: ces actions, d’apparence anodine, pèseraient lourdement sur le climat.


Ça se met où?

Certes, la notion de charge mentale a fait son bout de chemin dans les esprits et les ménages ces dernières années. Mais quels sont ses ressorts, les stratégies d’évitement déployées et les obstacles à sa juste répartition? La bédéiste Emma nous explique pourquoi avoir conscience du phénomène ne règle pas totalement le problème.

Publicité

Une (autre) remarquable oubliée

C’est triste à admettre, mais il faut parfois attendre le décès d’un·e artiste pour mesurer sa pleine importance. C’est malheureusement le cas de la Parisienne Miss. Tic, une pionnière du street art qui a pavé la voie pour tous les pochoiristes comme Banksy, et qui nous a quittés le 22 mai dernier.

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres