«On ne nous tient pas au courant de ça, nous»

Sarah Poulin-Chartrand
credit: Illustration: Laurent Pinabel
Illustration: Laurent Pinabel
Publié le :
Ailleurs à Atelier 10

«On ne nous tient pas au courant de ça, nous»

Couper les enfants des discussions graves ou sérieuses, c’est une forme d’adultisme. Un concept encore méconnu que Sarah Poulin-Chartrand aborde, parmi une quarantaine d’autres, dans Nos enfants auront le dernier mot, premier titre de notre nouvelle collection Le temps debout. En voici un extrait.

Considéré dans ce texte

Les rapports de pouvoir entre adultes et enfants. L’omniprésence des écrans. La foutue pandémie. Les règlements bidons. L’importance de la communication.

Sarah Poulin-Chartrand

Petit souper familial de semaine. Stéphane demande aux enfants s’il y a de nouveaux cas de Covid-19 à l’école. La réponse de Paul? «Aucune idée. On ne nous tient pas au courant de ça, nous.» Son père et moi nous sommes regardé·e·s, sonné·e·s. Paul venait d’énoncer un truc tellement gros, mais tellement intégré que nous n’avions jamais songé à le questionner. Les élèves de cinquième et de sixième année, qui entendaient parler de la pandémie du matin au soir depuis un an, étaient probablement en droit d’être considérés comme des interlocuteurs valides, et qu’on leur transmette certaines informations sur leur milieu de vie, non? Un cas typique d’adultisme.

Proche cousin de l’âgisme, l’adultisme est cette attitude dont nous n’avons à peu près jamais conscience, qui se définit comme l’idée que les adultes sont «meilleur·e·s» que les enfants, ce qui justifierait le pouvoir que les premier·ière·s exercent sur les dernier·ère·s. Un réflexe qui définit presque tous nos rapports à la jeunesse, du moins dans nos sociétés.

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  • credit: Tima Miroshnichenko
    Culture

    Et si Vin Diesel était abonné à Communauto?

    Les personnages campés par Channing Tatum et Vin Diesel sont l’incarnation même de la masculinité toxique. Dans ce texte issu de notre Document 08, Steve Gagnon presse les deux acteurs hypermusclés à prendre conscience de l’image qu’ils projettent.

  • credit: Illustration: Gabriel Sabourin
    Art de vivre

    La dictature du fil d’actualité

    On tapote l’écran de nos cellulaires pour faire défiler la vie des autres sur les réseaux sociaux. Que ce soit pour procrastiner ou pour tuer le temps, le geste reste le même. Spontané, machinal. Mais ce réflexe exacerbe notre fatigue numérique, selon Véronique Grenier, l’autrice de «À boutte», notre Document 22. En voici un extrait.

  • credit: Photo: Brett Donahue
    Culture

    Des deux côtés de Saint-Laurent

    C’est l’absence quasi totale de liens entre les milieux du théâtre anglophone et francophone à Montréal qui a inspiré à Laurence Dauphinais la création de Cyclorama, dernier-né de notre collection Pièces. En voici un extrait.

  • credit: Photo: Bernard Brault
    Société

    S’imposer dans le débat

    En 2012, Québec solidaire faisait son entrée au débat des chef·fe·s. Un baptême du feu pour Françoise David qui défendait les couleurs du parti à l’époque.

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres