«Un été comme ça»: éthique de la perversion

Jason Béliveau
Publié le : vendredi 19 août 2022
Critique

«Un été comme ça»: éthique de la perversion

L’abonné de la Berlinale Denis Côté propose son 14e film en 17 ans. Cette fois, il prend un risque en signant une incursion délicieusement trouble dans l’intimité de trois femmes souffrant de dépendance sexuelle. 

Crevons l’abcès d’un coup de baguette (ou de massue): un homme peut-il aborder la question de la sexualité féminine au cinéma? Déjà, j’entends les voix vociférantes et majoritairement masculines des apôtres de l’intransigeante liberté d’expression: «Mets-en!» 

En fait, notre question devrait être plus nuancée: un homme peut-il aborder la question de la sexualité féminine au cinéma avec subtilité, sans verser dans la fétichisation? Il faut l’admettre, c’est en terrain miné que le cinéaste Denis Côté a choisi de fixer les pénates de son dernier film. Côté frondeur? Sur papier, oui. Mais c’est bien mal connaitre l’affairé cinéaste que de vouloir rapprocher sa pratique à celles d’artistes de la provocation facile et juvénile. Un été comme ça n’est pas Nymphomaniac de Lars von Trier, bénie soit Aphrodite. Mais pourrait-il intégrer pour autant le plan de cours du certificat en études féministes de l’UQAM? 


Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  • Culture

    «Niagara»: finir mort en faillite dans une boite en carton dans les vidanges

    Comédie dépressive articulée autour d’une fratrie endeuillée, Niagara marque une évolution après l’inabouti Les scènes fortuites (2018), que Guillaume Lambert avait également scénarisé et mis en scène.

    • Jason Béliveau
  • credit: Photo: Kerry McFate
    Culture

    Yayoi Kusama: 45 secondes top chrono

    L’exposition de Yayoi Kusama, nonagénaire funky aux univers ultracolorés, fait courir les foules à la Fondation PHI. Les billets s’envolent rapidement, les Montréalais·es doivent rivaliser d’astuces et de patience pour s’en procurer. Mais est-ce que le jeu en vaut la chandelle?

    • Dominique Sirois-Rouleau
  • Culture

    «Babysitter»: garde partagée

    Avec son deuxième long métrage, Monia Chokri propose de satiriser le climat post #MoiAussi et les dérives du wokisme. Pas celui que Mathieu Bock-Côté voit dans ses Froot Loops chaque matin, mais plutôt celui que l’on s’inflige par excès de bien-pensance, ou par crainte de représailles.

    • Jason Béliveau
  • credit: Photo: Matt Beard
    Culture

    «Kooza»: une cynique au pays du Cirque du Soleil

    Notre collaboratrice saura-t-elle passer outre tout ce qu’elle reproche au Cirque du Soleil et retrouver sa capacité de s’émerveiller comme une humaine normale?

    • Michèle Nicole Provencher
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres