Amitié, nom féminin

Safia Nolin
 credit: Photo: Marjorie Guindon, assistée d'Audrey Belval Coiffure et maquillage: Celica Sea
Photo: Marjorie Guindon, assistée d'Audrey Belval Coiffure et maquillage: Celica Sea
Publié le :
L’entrevue

Amitié, nom féminin

Melyssa Elmer aime faire rayonner les artistes de la relève. Mais elle est aussi la grande amie de notre collaboratrice Safia Nolin. Une amitié qui leur donne la force de résistance nécessaire, et la foi, pour rester debout. Envers et contre tou·te·s.

Considéré dans ce texte

Une relation qui donne de la lumière. Les émotions sombres et les graffitis haineux. Les soins palliatifs. Les road trips, les gars toxiques et la maternité.

Melyssa Elmer, je l’ai rencontrée à un show de DJ Champion le 28 février 2014. Je venais tout juste de débarquer à Montréal, un mois auparavant, et j’habitais avec mon ami Marc Lab sur Moreau, dans Hochelaga. Dans ce temps-là, j’étais un peu sotte. J’avais pas une cenne, pas de carte d’assurance maladie, je fumais des clopes pis des joints comme une cheminée, j’avais les yeux remplis de rêves, et la gorge nouée par la soif de découvrir le monde. Faut comprendre que j’arrivais de Saint-Ferréol, où j’habitais avec ma sœur, ma mère, nos deux chiens et nos quatre chats. J’étais toute pétée, physiquement et émotionnellement.

Je sortais d’une pénombre sociale qui avait duré pas mal toute ma vie. J’avais en poche un contrat de disque tout frais, ce qui, pour moi à l’époque, valait de l’or. Bonsound m’invitait à aller voir les spectacles que je voulais, j’étais curieuse comme un enfant de quatre ans dans l’aire de jeux de McDonald’s, je disais oui tout le temps. C’est ce qui m’a amenée à me rendre à l’église Saint-Jean-Baptiste cette soirée-là de février.

Depuis, chaque année, Mel m’envoie un petit message vocal sur Messenger pour me souhaiter «bonne fête d’amitié». Comme une ado. C’est de même que je me suis dit que j’allais l’approcher, au mois de mai dernier…


Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  •  credit: Photo: Steven Peng
    Culture

    Léa Stréliski: l’humoriste posée

    On la reconnait à son accent sis quelque part entre le Québec et la France, à ses prises de position parfois risquées, mais toujours livrées avec un calme désarmant, sur un ton mi-figue mi-raisin, sans malveillance aucune. Entrevue avec Léa Stréliski, collaboratrice de «Nouveau Projet 25».

  •  credit: Photo: Hashim Badani
    Société

    Frédérick Lavoie: le journaliste qui écrit comme un romancier

    Comme reporter, le québécois Frédérick Lavoie nage dans un couloir à part. Il se démarque de ses collègues grâce à sa plume soignée et sensible, sans jamais verser dans la mièvrerie pour autant.

  •  credit: Photo: Drowster
    Société

    Au ras du sol

    En 2019, l’agronome Louis Robert se faisait montrer la porte du ministère de ­l’Agriculture pour avoir dénoncé l’ingérence du secteur privé dans la recherche publique sur les pesticides. Marc Séguin—artiste et auteur, mais aussi réalisateur du documentaire La ferme et son État—l’a rencontré pour discuter de l’urgence de préserver nos sols.

  •  credit: Photo: Jean-Daniel Richard
    Culture

    Marie-Sissi Labrèche: la rockeuse devenue maman hélicoptère

    Elle a déménagé dans un autre décor, troquant les ruelles de la ville pour les piscines hors terre de la banlieue. Mais au fond, l’écrivaine n’a pas changé. Dans ses écrits comme dans la vie, c’est toujours son hypersensibilité qui la guide, qui la nourrit. Entretien avec l’autrice de la fiction de Nouveau Projet 24.

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres