Ce qu’on a vu—janvier 2023

 credit: Photo: «Alpha_02: le mystère Alexandre Cazes»
Photo: «Alpha_02: le mystère Alexandre Cazes»
Publié le :
Les choix de la rédaction

Ce qu’on a vu—janvier 2023

Un film apocalyptique, mais stylé, un dessin animé attendrissant, une enquête journalistique sur un brigand de Trois-Rivières et un documentaire montréalais qui apaise l’âme... Nos suggestions audiovisuelles du moment sont pour le moins variées.

Alpha_02: le mystère Alexandre Cazes, de Frédéric Nassif


Rares sont les enquêtes journalistiques aussi prenantes et fertiles que celle qui se déploie dans cette docusérie sur Alexandre Cazes, le Trifluvien aux origines modestes devenu géant du dark web. Les journalistes Simon Coutu et Monic Néron, véritables svengalis en leur genre, ont réussi à tirer les vers du nez à la mère, au père, aux ami·e·s, à l’ex-blonde et la veuve de l’énigmatique personnage qui avait refait sa vie en Thaïlande. Et le résultat est digne d’un roman d’espionnage!


Catherine Genest, cheffe de pupitre numérique


Ernest et Célestine: le voyage en Charabie, de Julien Cheeng et Jean-Christophe Roger


Inspiré de la célèbre série de livres jeunesse du même nom, ce deuxième film d’animation dédié à l’amitié entre un gros ours incompris et une souris orpheline n’a rien à envier au premier qui avait remporté l’Oscar du meilleur film d’animation en 2014. Cette fois, les deux se retrouvent sur les terres natales d’Ernest, l’adorable rongeur, où l’on découvre que son influente famille a fait interdire la musique. Vivre sans musique? Impossible! Ernest et Célestine se lancent sans hésiter dans la résistance et découvrent la rigueur d’une société empêtrée dans ses traditions. Une œuvre qui réussit l’incroyable pari de s’adresser à un très jeune public, et aux grandes sœurs, et aux grands frères, et même aux parents, grâce à ses multiples niveaux de lecture, à un scénario trépidant, et surtout à l’incomparable douceur qui se dégage du dessin et qui ne laisse personne indifférent.


Maud Brougère, secrétaire de rédaction

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  •  credit: Photo: Lou Scamble
    Culture

    Ce qu’on a lu—février 2024

    Les hommes, antiféministes de surcroit, n’ont pas le monopole du célibat involontaire. À preuve: Claire Legendre, autrice virtuose, en a fait l’expérience et le sujet de son plus récent ouvrage. Un livre à mettre entre les mains de celles qui «swippent» sur Bumble en quête d’absolu.

    • 6 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Cassandra Jetten
    Culture

    Ce qu’on écoute—février 2024

    On peut sortir le gars de la France, mais pas la France du gars. Même si Peter Peter est rentré au Québec, l’influence de la house filtrée, de la French Touch en substance, se fait entendre sur sa nouvelle offrande.

    • 5 auteur·trice·s
  •  credit: (Photo: Théâtre Denise-Pelletier)
    Culture

    Ce qu’on a vu—février 2024

    François Ruel-Côté, membre du duo humoristique Brick & Brack et collaborateur de l’émission «Tout peut arriver», a consolidé sa place au sein du club des artistes-de-la-relève-à-surveiller grâce à sa pièce intitulée «Terrain glissant».

    • 5 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Yanick Macdonald
    Culture

    Calendrier culturel—février 2024

    À l’occasion du Mois de l’histoire des Noir·e·s, nombreuses sont les institutions culturelles qui mettent de l’avant des artistes afrodescendant·e·s. Du côté du TNM, «M’appelle Mohamed Ali», spectacle mis en scène par Philippe Racine et Tatiana Zinga Botao, aura droit à un second tour de piste.

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres