Ce qu’on a vu—janvier 2023

Photo: «Alpha_02: le mystère Alexandre Cazes»
Publié le :
Les choix de la rédaction

Ce qu’on a vu—janvier 2023

Un film apocalyptique, mais stylé, un dessin animé attendrissant, une enquête journalistique sur un brigand de Trois-Rivières et un documentaire montréalais qui apaise l’âme... Nos suggestions audiovisuelles du moment sont pour le moins variées.

Alpha_02: le mystère Alexandre Cazes, de Frédéric Nassif


Rares sont les enquêtes journalistiques aussi prenantes et fertiles que celle qui se déploie dans cette docusérie sur Alexandre Cazes, le Trifluvien aux origines modestes devenu géant du dark web. Les journalistes Simon Coutu et Monic Néron, véritables svengalis en leur genre, ont réussi à tirer les vers du nez à la mère, au père, aux ami·e·s, à l’ex-blonde et la veuve de l’énigmatique personnage qui avait refait sa vie en Thaïlande. Et le résultat est digne d’un roman d’espionnage!


Catherine Genest, cheffe de pupitre numérique


Ernest et Célestine: le voyage en Charabie, de Julien Cheeng et Jean-Christophe Roger


Inspiré de la célèbre série de livres jeunesse du même nom, ce deuxième film d’animation dédié à l’amitié entre un gros ours incompris et une souris orpheline n’a rien à envier au premier qui avait remporté l’Oscar du meilleur film d’animation en 2014. Cette fois, les deux se retrouvent sur les terres natales d’Ernest, l’adorable rongeur, où l’on découvre que son influente famille a fait interdire la musique. Vivre sans musique? Impossible! Ernest et Célestine se lancent sans hésiter dans la résistance et découvrent la rigueur d’une société empêtrée dans ses traditions. Une œuvre qui réussit l’incroyable pari de s’adresser à un très jeune public, et aux grandes sœurs, et aux grands frères, et même aux parents, grâce à ses multiples niveaux de lecture, à un scénario trépidant, et surtout à l’incomparable douceur qui se dégage du dessin et qui ne laisse personne indifférent.


Maud Brougère, secrétaire de rédaction

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  • Culture

    Ce qu’on écoute—juin 2024

    Depuis son quartier général Gatineau, D-Track (né David Dufour) crée avec la constance du jardinier. Le rappeur dévoile ces jours-ci le huitième album de sa carrière qui s’étale maintenant sur deux décennies.

    • 5 auteur·trice·s
  • Culture

    Ce qu’on a vu—juin 2024

    Les corps (et notre écoanxiété) sont poussés dans leurs derniers retranchements avec «Weathering», un spectacle chorégraphique inclassable de l’Américaine Faye Driscoll présenté dans le cadre du FTA.

    • 5 auteur·trice·s
  • Culture

    Calendrier culturel—juin 2024

    Kaytranada semble avoir accès à une boule de cristal: près d’une décennie après sa sortie, sa première offrande («99,9%») fait encore l’effet d’une bouffée d’air frais. Il aspire à l’intemporel avec «Timeless», son troisième album qui réunit notamment Charlotte Day Wilson, Childish Gambino et Anderson .Paak.

  • Culture

    Ce qu’on a lu—mai 2024

    L’homme de radio et sociologue Jean-Philippe Pleau se dévoile intimement dans «Rue Duplessis», un livre courageux et d’une honnêteté rare qui risque fort d’être mal accueilli par sa famille élargie.

    • 4 auteur·trice·s
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres