Calendrier culturel—janvier 2023

Catherine Genest
 credit: Œuvre: «Dépôt à neige, ciel étoilé et mitaine perdue», Karine Locatelli (Courtoisie Galerie C.O.A.)
Œuvre: «Dépôt à neige, ciel étoilé et mitaine perdue», Karine Locatelli (Courtoisie Galerie C.O.A.)
Publié le :
Les choix de la rédaction

Calendrier culturel—janvier 2023

Un essai de Mickaël Bergeron sur la masculinité, un recueil de poésie de Laure Morali, une mise en scène d’Édith Patenaude chez Duceppe, un album de chansons signé Dumas, une série de paysages peints par Karine Locatelli… Voici ce qu’il faut surveiller en cette rentrée hivernale.

Essais et biographie

Romans 

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  •  credit: Photo: Charlotte Rainville
    Culture

    Ce qu’on écoute—avril 2024

    La Montréalaise HAWA B (née Nadia Hawa Baldé) floute les frontières de genres pour créer une musique audacieuse et avant-gardiste, composer des chansons qui se détachent du lot. Une artiste à découvrir si les propositions de FKA Twigs et Ouri vous touchent.

    • 5 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Yanick Macdonald
    Culture

    Ce qu’on a vu—avril 2024

    La romancière Marie-Claire Blais revit ces jours-ci à l’Espace Go, à Montréal, tandis que Kevin Lambert, sorte de fils spirituel pour elle, adapte «Un cœur habité de mille voix» pour la scène. Une franche réussite.

    • 5 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Duceppe
    Culture

    Calendrier culturel—avril 2024

    La belle saison amène la période des examens finaux. Question de faire revivre le stress de performance à ceux et celles qui l’auraient peut être oublié, Duceppe présente l’adaptation scénique de Royal, le roman de Jean-Phillippe Baril Guérard qui se déroule à la faculté de droit de l’Université de Montréal.

  •  credit: Photo: Justine Latour
    Culture

    Ce qu’on a lu—mars 2024

    Six ans après la publication de son premier livre («Créatures du hasard») au Cheval d’août, l’autrice québéco-uruguayenne Lula Carballo replonge dans les limbes de la ludopathie, du jeu compulsif. Elle signe le roman «Maquina», qui sort ces jours-ci chez Leméac.

    • 5 auteur·trice·s
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres