Signets—semaine du 29 aout 2022

credit: Bernd Thissen / AFP
Bernd Thissen / AFP
Publié le : dimanche 4 septembre 2022
Signets

Signets—semaine du 29 aout 2022

Une sélection des textes et des extraits d’émissions qui ont attiré l’attention de l’équipe de Nouveau Projet ces derniers jours.

Entre la peste et le choléra

Faute d’avoir suffisamment anticipé le conflit entre l’Ukraine et la Russie, l’Europe se retrouve aux prises avec un impossible dilemme énergétique. Coincée entre l’urgence climatique, le soutien à l’Ukraine et la nécessité de chauffer ses citoyen·ne·s cet hiver, l’Allemagne a dû se résoudre à rouvrir deux de ses centrales à charbon.


Icare se brule les ailes

Ce reportage détaillant les inconduites sexuelles de Win Butler a eu l’effet d’une bombe, et les déflagrations se feront entendre encore longtemps. Grâce au succès de son groupe Arcade Fire, le musicien d’origine texane avait tout d’un géant, d’un pilier de la scène culturelle montréalaise. On l’imaginait vertueux, on le pensait intouchable. Jusqu’à ce que quatre survivant·e·s allégué·e·s brisent le silence.


L’accent sur la langue

Plus subtile qu’un «du coup», plus éloquent qu’un «faque», la simple énonciation du mot «brun» peut nous permettre de deviner la provenance de notre interlocuteur·trice. L’accent comme coquetterie de la langue est un sujet auquel nombre d’immigrant·e·s sont confrontés en arrivant au Québec, et ce segment de l’émission Moteur de recherche s’y intéresse.


Quelques raisons de rester optimistes malgré tout

Tandis que les effets du changement climatique ne se sont jamais autant fait ressentir, que l’inflation galope et que la situation s’enlise en Ukraine, Frustration Magazine s’est creusé la tête pour nous trouver quelques raisons de rester optimistes. Et ça fait quand même du bien.


For me… formidable?

Un peu plus de 30% des chansons comptabilisées dans le quota francophone du CRTC comportent des passages en anglais. Cette pratique relève tantôt d’un choix artistique, tantôt d’une stratégie d’affaires. Dans cet article, une anthropologue musicienne de l’UQAM s’intéresse aux conditions qui font en sorte que l’usage du franglais contribue à augmenter la valeur et le rayonnement d’une chanson.

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres