Ce qu’on a lu—mai 2022

L'autrice Catherine Voyer-Légercredit: Photo: Martine Doyon
L'autrice Catherine Voyer-Léger
Photo: Martine Doyon
Publié le : jeudi 5 mai 2022
Les choix de la rédaction

Ce qu’on a lu—mai 2022

Du théâtre à lire, un essai intimiste sur les relations mère-fille, des romans historiques non conventionnels… Voici ce que l’équipe de Nouveau Projet vous suggère de lire ce mois-ci. 

Deux pièces réunies absolument pas par hasard dans un unique recueil, comme une exploration de notre rapport existentiel à la lumière. Et si l’angoisse ne naissait pas de l’obscurité, mais de l’aveuglante clarté, questionne la dramaturge.


Maud Brougère, secrétaire de rédaction


Nouées

Catherine Voyer-Léger

Depuis plusieurs années, l’essayiste Catherine Voyer-Léger décortique sa vie avec intelligence, sensibilité et rigueur. Dans Nouées, elle se tourne vers une période difficile de la vie de sa mère pour mieux éclairer son lien avec sa fille adoptive. Celle-ci a été ballotée à travers le système de la DPJ avant d’entrer définitivement dans sa vie. Mais l’autrice refuse de jouer à la sauveuse d’enfant. Au contraire, elle livre une réflexion nuancée et rarement entendue sur la culpabilité, les dettes psychologiques familiales, et les dérapages possibles de toute parentalité.


— Laurence Côté-Fournier, membre du comité éditorial

Publicité

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  • credit: Photo: Nicolas Descôteaux
    Culture

    Ce qu’on a vu—mai 2022

    Du théâtre de création, des documentaires biographiques troublants, un long-métrage hallucinogène. Voici ce que l’équipe de Nouveau Projet a vu et adoré ce mois-ci.

    • 6 auteur·trice·s
  • Wet Legcredit: Photo: Hollie Fernando
    Culture

    Ce qu’on écoute—mai 2022

    Du disco en turc tout droit sorti des rues de Marseille, de l’indie rock ensoleillé importé du Royaume-Uni, de la musique ambiante en provenance de Beyrouth… Voici ce qui résonne dans nos écouteurs ce mois-ci.

    • 7 auteur·trice·s
  • Pétoncles et topinambours, au restaurant Mastardcredit: Photo: Philippe Richelet
    Art de vivre

    Ce qu’on a gouté—avril 2022

    Ce mois-ci, on étanche notre soif de produits locaux avec du vin orange estrien et des bons petits plats servis dans un ancien presbytère de la Petite-Bourgogne.

    • 5 auteur·trice·s
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres