Ce qu’on a vu—mai 2022

 credit: Photo: Nicolas Descôteaux
Photo: Nicolas Descôteaux
Publié le :
Les choix de la rédaction

Ce qu’on a vu—mai 2022

Du théâtre de création, des documentaires biographiques troublants, un long-métrage hallucinogène. Voici ce que l’équipe de Nouveau Projet a vu et adoré ce mois-ci. 

4.48 Psychose, mis en scène par Florent Siaud

À voir au Théâtre Prospero


Après une création en 2016 à La Chapelle, puis un passage à Paris, le chef-d'œuvre de la dramaturge britannique Sarah Kane est de retour au Théâtre Prospero. Portée par l’excellente Sophie Cadieux qui offre une performance précise, libre et pleine de nuances, le spectacle s’impose comme le monologue intérieur d’une femme en dépression qui se souhaite la mort. On en ressort troublé, d’autant plus que cette femme pourrait fort être l’alter ego de la dramaturge qui s’est elle-même enlevé la vie peu de temps après l’écriture de sa pièce. Le spectacle est présenté jusqu’au 22 mai, et c’est à voir absolument.


Marc-Antoine Sinibaldi, responsable du service à la clientèle

  • Photo: Nicolas Descôteaux

À voir sur Netflix


J'ai toujours été fascinée par Marilyn Monroe et j'ai été bouleversée par ce documentaire qui se penche sur les circonstances nébuleuses entourant sa mort. Cette enquête accompagnée d’une tonne d’images d’archives dresse un portrait humain de cette femme qui a su rester au sommet de la gloire malgré ses difficultés personnelles et les défis propres à son époque. Surtout, le film soulève une question: le suicide de Marilyn, à seulement 36 ans, aurait-il pu être évité? J'ai été hantée par Marilyn les jours suivant mon visionnement. Nul doute que je resterai marquée par cette histoire sous fond de guerre froide impliquant les frères Kennedy.


Catherine Gareau, adjointe administrative

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  •  credit: Photo: Charlotte Rainville
    Culture

    Ce qu’on écoute—avril 2024

    La Montréalaise HAWA B (née Nadia Hawa Baldé) floute les frontières de genres pour créer une musique audacieuse et avant-gardiste, composer des chansons qui se détachent du lot. Une artiste à découvrir si les propositions de FKA Twigs et Ouri vous touchent.

    • 5 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Yanick Macdonald
    Culture

    Ce qu’on a vu—avril 2024

    La romancière Marie-Claire Blais revit ces jours-ci à l’Espace Go, à Montréal, tandis que Kevin Lambert, sorte de fils spirituel pour elle, adapte «Un cœur habité de mille voix» pour la scène. Une franche réussite.

    • 5 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Duceppe
    Culture

    Calendrier culturel—avril 2024

    La belle saison amène la période des examens finaux. Question de faire revivre le stress de performance à ceux et celles qui l’auraient peut être oublié, Duceppe présente l’adaptation scénique de Royal, le roman de Jean-Phillippe Baril Guérard qui se déroule à la faculté de droit de l’Université de Montréal.

  •  credit: Photo: Justine Latour
    Culture

    Ce qu’on a lu—mars 2024

    Six ans après la publication de son premier livre («Créatures du hasard») au Cheval d’août, l’autrice québéco-uruguayenne Lula Carballo replonge dans les limbes de la ludopathie, du jeu compulsif. Elle signe le roman «Maquina», qui sort ces jours-ci chez Leméac.

    • 5 auteur·trice·s
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres