Ce que votre serveur⋅euse n’ose pas vous dire

Ariane Fournier
 credit: Photo: Portugese Gravity / Unsplash
Photo: Portugese Gravity / Unsplash
Publié le :
Pensées secrètes

Ce que votre serveur⋅euse n’ose pas vous dire

À l’heure de l’inflation et des commentaires qui pullulent sur Google Maps, les conditions de travail semblent se détériorer dans le milieu de la restauration. C’est du moins ce qu’on déduit après discussion avec quatre serveur·euse·s. 

Nos spécialistes

Elliot

Montréal

1 an d’expérience

Jeanne

Baie-Saint-Paul

5 ans d’expérience

Juliette*

Montréal

9 ans d’expérience 

Flavie*

Québec

17 ans d’expérience

*Nous avons changé l’identité de ces serveuses à leur demande



«J’avoue m’attendre à un pourboire de 18% à 22% en général.»

Avec toutes ces sources de stress, les pourboires reçus en fin de service viennent parfois soulager les principaux·ales intéressé·e·s. Cela dit, «on n’est vraiment plus dans les années de “la belle argent”, croit Flavie. Mais oui, c’est un revenu qui se fait facilement. Moi, j’ai jamais fait ça, monitrice de terrain de jeu puis ces affaires-là. C’est ben trop payant, la restauration.» «Les gens laissent toujours, au minimum, entre 15 et 18%», dit Juliette, même si elle avoue s’attendre à un peu plus. 

«Je dirais qu’il y a de la disparité dans la manière de tiper, explique Elliot. C’est dans la culture. Certain·e·s touristes ne savent même pas que tu dois laisser un pourboire. J’ai déjà eu une discussion avec un monsieur là-dessus. J’avais donné un super bon service. Puis en fait, c’est juste qu’il ne savait pas qu’il devait tiper. Il m’a donné un billet de 5$ parce qu’il se sentait mal.» 

Le jeune serveur explique que les salaires sont souvent répartis de manière inégale en restauration. «Nos salaires n’ont pas beaucoup augmenté dans les dernières années, ils sont en dessous du salaire minimum. Les pourboires nous permettent de vivre, littéralement. Est-ce que c’est la faute du client? Non. Mais moi, je pense que lorsque tu vas dans un restaurant, ou dans n’importe quel établissement où tu veux consommer et dépenser de l’argent, tu devrais te renseigner sur les pratiques mises en place.»


Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres