Signets—Semaine du 27 juin 2022

credit: Illustration: Camille Deschiens / L'INA
Illustration: Camille Deschiens / L'INA
Publié le : dimanche 3 juillet 2022
Signets

Signets—Semaine du 27 juin 2022

Une sélection des textes qui ont attiré l’attention de l’équipe de Nouveau Projet ces derniers jours.

Bonne lecture et bon dimanche!

Trois étapes faciles pour favoriser le bien commun

Comment les gouvernements peuvent-ils transformer la société pour le mieux? Selon le professeur d’économie François Delorme, il faut compter sur un processus en trois étapes faciles: sensibiliser, taxer, réglementer. En se basant sur l’exemple probant de la lutte au tabagisme, Delorme présente la marche à suivre (idéale) pour lutter contre les changements climatiques. 


Profession: joueur de basketball

Au printemps dernier, Ashley Hamilton s’est joint à l’Alliance de Montréal, la toute nouvelle franchise de la Ligue Élite Canadienne de Basketball (LECB). Ce joueur à la longue carrière internationale est vu comme un atout pour l’équipe, surtout composée de jeunes recrues. Les joueurs sont bourrés de talent, mais ils manquent d’expérience professionnelle. Sur le terrain comme sur le banc, Ashley Hamilton leur sert d’exemple. Le journaliste Christopher Curtis l’a rencontré pour parler de son passage à Montréal cet été, et des aléas de la vie de joueur professionnel.


La crise immobilière aussi a ses mythes

Alors que la saison des déménagements bat son plein, que la crise du logement est sur toutes les lèvres (sauf celles des gouvernant·e·s), les propos convenus s’accumulent. L’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) vient de publier à ce propos une fiche pour déconstruire les mythes entourant la crise immobilière et changer les discours.

Publicité

Être journaliste sous Bolsonaro

Pressions, contrefeux, agressions… Le camp du président d’extrême droite brésilien Jair Bolsonaro a développé un large éventail d’outils pour étouffer la presse. Et celle-ci, en crise structurelle, a bien du mal à y faire face.


Juste avant de partir

Ce n’est pas parce que personne ne peut en parler qu’il ne s’y passe rien. Partant de ce postulat, plusieurs études récentes se sont penchées sur l’activité cérébrale des êtres vivants au moment de leur mort—ou, plus précisément, pendant ce court moment qui sépare l’arrêt de nos fonctions vitales de la mort cérébrale. Une inclassable vidéo d’Aeon suggère qu’en fait, ça a l’air plutôt sympa.

Continuez sur ce sujet

Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres