Dans leurs mots

credit: Rebecca Siegel
Rebecca Siegel
Publié le : jeudi 31 mars 2022
Charlevoix

Dans leurs mots

Sélection Maryline Busque-Dubois

[Sur L’Isle-aux-Coudres,] j’avais envie d’être Québécois, de me dire un fleuve, de faire l’amour avec mes paysages, de faire naitre des hommes de ma délignée, de leur donner droit à la parole.

Pierre Perrault, De la parole aux actes (1985)

Une heure plus tard, débarquant du bac qu’ils avaient pris à Saint-Joseph-de-la-Rive, le Chauffeur et ses trois passagers arrivaient à l’ile aux Coudres. Ils montèrent la côte du quai et entreprirent le tour de l’ile. Le Chauffeur roulait lentement pour leur permettre de gouter l’atmosphère de paix qui baignait l’ile et d’admirer les maisons basses en pierre, les vieux moulins, les champs fleuris et les oiseaux de mer. 

Jacques Poulin, La tournée d’automne (1993)



Nulle part au monde je n’ai connu chemin de fer plus tranquille. Tout contre, c’est le fleuve qui lui ne manque pas de place pour étaler sur vingt-deux milles de largeur son grand corps sans cesse agité par les forces de la marée.

Gabrielle Roy, Cet été qui chantait (1972)

Il faut s’amener avec le vent 

Un brin de foin entre les dents 

Virer trois fois, crier, chanter 

Parler aux gens, s’mouiller les pieds 

Par la Misère ou les Bouleaux 

On vient s’assoir au bord de l’eau

Philémon Cimon, « La chanson de St-Joseph-de-la-Rive » (2019)



En face, la baie [de La Malbaie]—cette charmante baie que l’on compare à celle de Naples—, à droite des champs magnifiques, une hauteur richement boisée, où chantent les oiseaux et les brises d’été; à gauche, la rivière puis le Cap-à-l’Aigle, sauvage et gracieux, et en arrière, les montagnes vertes et bleues qui ferment l’horizon.

Laure Conan, Un amour vrai (1897)

Les bouleaux qui tournent au gris, qui tournent au blanc. En haut des monts, les champs. Au bas des champs, les cèdres. Les éboulis, les éboulements. Le bois taillé muet, échu là comme une étable.

Alexis Desgagnés, Banqueroute (pour Clarisse Tremblay) (2016)



— J’avais oublié que le Cirque du Soleil

avait débuté à Baie-Saint-Paul, dit

Myrna en consultant son napperon.

Il y a des endroits comme ça…

— Comme quoi? demanda Jean-Guy, de

retour du petit coin.

— Des pépinières, répondit Myrna. De 

créativité. De création. Three Pines en

est une. De toute évidence, Charlevoix

en est une autre.

Louise Penny, Un long retour (2015)

Publicité

La maison, sise sur une colline d’où l’on voyait tout en bas le fleuve bleu et le village ensoleillé, était une véritable usine où l’on fabriquait le pain, le beurre, l’étoffe, la toile, les tapis et même les objets d’art.

Jean-Charles Harvey, « Chronique littéraire : Other Days, Other Ways », Le Soleil (1928)

Continuez sur ce sujet

    Atelier 10 dans votre boite courriel
    S'abonner à nos infolettres