Ce qu’on a lu—février 2024

 credit: Photo: Lou Scamble
Photo: Lou Scamble
Publié le :
Les choix de la rédaction

Ce qu’on a lu—février 2024

Les hommes, antiféministes de surcroit, n’ont pas le monopole du célibat involontaire. À preuve: Claire Legendre, autrice virtuose, en a fait l’expérience et le sujet de son plus récent ouvrage. Un livre à mettre entre les mains de celles qui swippent sur Bumble en quête d’absolu.

Ce désir me point

Claire Legendre

Dans son dernier livre, Claire Legendre tente de faire sens d’une société où les rencontres (à défaut d’être des histoires) prédominent dans les champs du désir, du sexe, de l’amour et des relations. En analysant avec finesse les dix dernières années de sa vie de «célibataire involontaire» (dit femcell), l’écrivaine passe l’époque au peigne fin en y dévoilant crument les manières d’être et de paraitre à l’ère numérique. Elle expose en même temps, au travers d’un dénuement quasi total, les névroses qui traversent le corps et l’esprit d’une femme célibataire, névroses empirées par une société atomisée à l’extrême. À lire, entre autres, pour la qualité exceptionnelle de l’écriture, qui confirme la place unique qu’occupe Legendre au sein de la scène littéraire québécoise. 

Héloïse Henri, collaboratrice 

Abonnez-vous!

Activez dès maintenant votre abonnement à Nouveau Projet pour lire le reste de ce texte. Du contenu original et de grande qualité, des privilèges exclusifs, et bien plus encore.

Voir les forfaits

Continuez sur ce sujet

  •  credit: Photo: Yanick Macdonald
    Culture

    Ce qu’on a vu—avril 2024

    La romancière Marie-Claire Blais revit ces jours-ci à l’Espace Go, à Montréal, tandis que Kevin Lambert, sorte de fils spirituel pour elle, adapte «Un cœur habité de mille voix» pour la scène. Une franche réussite.

    • 5 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Duceppe
    Culture

    Calendrier culturel—avril 2024

    La belle saison amène la période des examens finaux. Question de faire revivre le stress de performance à ceux et celles qui l’auraient peut être oublié, Duceppe présente l’adaptation scénique de Royal, le roman de Jean-Phillippe Baril Guérard qui se déroule à la faculté de droit de l’Université de Montréal.

  •  credit: Photo: Justine Latour
    Culture

    Ce qu’on a lu—mars 2024

    Six ans après la publication de son premier livre («Créatures du hasard») au Cheval d’août, l’autrice québéco-uruguayenne Lula Carballo replonge dans les limbes de la ludopathie, du jeu compulsif. Elle signe le roman «Maquina», qui sort ces jours-ci chez Leméac.

    • 5 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Martin Guillemette
    Culture

    Ce qu’on écoute—mars 2024

    Virtuosité et bonhommie font bon ménage dans les compositions originales de Times New Woman, un groupe québécois qui met le jazz à sa main en décoiffant quelques puristes au passage.

    • 4 auteur·trice·s
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres