•  credit: Photo: Laurence PB
    Les choix de la rédaction

    Calendrier culturel—mars 2024

    La voix jazzée de Rose Perron la place dans une catégorie à part—sur la scène francophone, à tout le moins. Avec Félix Paul, elle forme Rau_Ze, un duo qui mélange des sonorités R&B avec des paroles ponctuées de québécismes. Leur premier album, «Virer nos vies», sort ce mois-ci.

  •  credit: Paul Cox, «Vous êtes ici (détail)», huile sur bois, 260 x 291 cm, 1995 (Gracieuseté de l’artiste)
    La vitrine

    Le ludisme protéiforme de Paul Cox

    Son travail évoque les kits de Playmobil ou de blocs Lego d’une autre époque. L’enfance, en somme, et comme passée à travers un filtre «mid-century». Après tout, les artistes ne sont-ils ou ne sont-elles pas des adultes qui continuent à jouer?

  •  credit: Photo: Lou Scamble
    Les choix de la rédaction

    Ce qu’on a lu—février 2024

    Les hommes, antiféministes de surcroit, n’ont pas le monopole du célibat involontaire. À preuve: Claire Legendre, autrice virtuose, en a fait l’expérience et le sujet de son plus récent ouvrage. Un livre à mettre entre les mains de celles qui «swippent» sur Bumble en quête d’absolu.

    • 6 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Cassandra Jetten
    Les choix de la rédaction

    Ce qu’on écoute—février 2024

    On peut sortir le gars de la France, mais pas la France du gars. Même si Peter Peter est rentré au Québec, l’influence de la house filtrée, de la French Touch en substance, se fait entendre sur sa nouvelle offrande.

    • 5 auteur·trice·s
  •  credit: (Photo: Théâtre Denise-Pelletier)
    Les choix de la rédaction

    Ce qu’on a vu—février 2024

    François Ruel-Côté, membre du duo humoristique Brick & Brack et collaborateur de l’émission «Tout peut arriver», a consolidé sa place au sein du club des artistes-de-la-relève-à-surveiller grâce à sa pièce intitulée «Terrain glissant».

    • 5 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Yanick Macdonald
    Les choix de la rédaction

    Calendrier culturel—février 2024

    À l’occasion du Mois de l’histoire des Noir·e·s, nombreuses sont les institutions culturelles qui mettent de l’avant des artistes afrodescendant·e·s. Du côté du TNM, «M’appelle Mohamed Ali», spectacle mis en scène par Philippe Racine et Tatiana Zinga Botao, aura droit à un second tour de piste.

  •  credit: Photo: Gabriel Fournier
    Les choix de la rédaction

    Ce qu’on a lu—janvier 2024

    Comment se mettre au monde comme artiste? C’est l’une des questions que soulève Benoit Jodoin avec son premier livre, essai qu'il a mis longtemps à commencer, tournant autour de la littérature sans pour autant s’autoriser la création. Pourtant, cet ouvrage est une franche réussite.

    • 6 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Yanick Macdonald
    Critique

    «Affaires intérieures»: fulgurances et clairs-obscurs

    Bien qu’un peu verbeux, ce spectacle de Sophie Cadieux, Mélanie Demers et Frannie Holder s’impose comme l’œuvre à voir, à Montréal, en ce début d’année. Un objet étonnant et chaleureux, doux et grave.

  •  credit: Photo: Sélian Guessous
    Les choix de la rédaction

    Ce qu’on écoute—janvier 2024

    Le Québécois Malko tire son épingle du jeu avec ses «beats» raffinés qui n’ont rien à envier à ceux des rappeur·euse·s les plus populaires de l’Hexagone.

    • 4 auteur·trice·s
  •  credit: Photo: Isuma Productions
    Les choix de la rédaction

    Ce qu’on a vu—janvier 2024

    L’année 2024 commence sous le signe de la guérison avec un film inuit qui porte un éclairage nouveau sur les femmes qui vivent au nord du 60e parallèle. Voici «ᑕᐅᑐᒃᑕᕗᒃ Tautuktavuk (Sous nos yeux)».

    • 5 auteur·trice·s
  •  credit: Winnie Truong, «Dueling Pistils» (recadré) (Photo: Galerie Patel Brown)
    La vitrine

    Les pétales de papier de Winnie Truong

    Que dessineraient les fées si on leur faisait cadeau d’une boite de Prismacolor? Nul doute que leurs créations ressembleraient à celles de Winnie Truong.

  • Publicité
Articles suivants
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres