• credit: Illustration: Mélika Bazin
    Société

    Apiculture de loisir: la fausse bonne idée?

    Désirant venir au secours des abeilles, un nombre grandissant de citoyen·ne·s se lancent dans l’apiculture urbaine. Et si cet engouement provoquait plus de problèmes qu’il n’en réglait?

    • Mélika Bazin
    • Catherine Bernard
  • credit: Dessin: Geneviève Bigué
    Société

    Opacité dans la cité

    La politique municipale est supposément la plus accessible aux citoyen·ne·s. les faits, une fois nos représentant·e·s démocratiquement choisi·e·s, nous n’avons à peu près plus accès aux processus décisionnels.

    • Rémy Bourdillon
    • Geneviève Bigué
  • Société

    Montréal-Est et la fin du pétrole

    L’Est de Montréal tente de changer de visage en misant sur les technologies vertes. Mais pour concrétiser ses rêves d’avenir, il doit d’abord se débarrasser des cicatrices du passé.

    • Karl Rettino-Parazelli
    • Chloé Germain-Thérien
  • Société

    Ce qui ne se vend(ait) pas

    Animal qui symbolise plus que tout autre les grands espaces du Nord, le caribou migrateur agonise. Son déclin fragilise les communautés vivant dans la forêt boréale et la toundra, où la chasse au caribou est au cœur de l’équilibre alimentaire, communautaire et culturel.

    • Rémy Bourdillon
    • Michel Hellman
  • Société

    «A» MAJUSCULE

    PÉROU – En langue quéchua, ayahuasca signifie liane des esprits. Cette puissante drogue hallucinogène, qui séduit de plus en plus d’Occidentaux en quête d’expériences psychédéliques, est un remède ancestral au cœur des pratiques médicinales et religieuses des peuples amazoniens. Pour tenter de saisir sa véritable portée mystique et curative, Lucile s’est aventurée au plus profond de la forêt péruvienne, à l’endroit même où la plante magique a plongé ses racines.

    • Lucile Julaud
    • Cookie Kalkair
  • Fiction+poésie

    La Maison du peuple

    Le mouvement coopératif est inscrit dans l’ADN québécois: près de 600 00 personnes font chaque année le choix de l’habitat communautaire. Mais la vie en collectivité ne convient pas à tout le monde.

    • Félix Beaudry-Vigneux
    • Maxime Roy De Roy
  • credit: Dessin: Martin PM
    Société

    Le bonheur en transition

    Abonnée au palmarès des villes les plus heureuses du Québec, Rimouski n’a apparemment aucun des désavantages de l’urbanité: fluidité routière, stationnement abondant, services et commerces accessibles. Cela n’a pas empêché la mobilisation de citoyens, qui, depuis dix ans, défendent une vision différente du bienêtre et travaillent à la transition environnementale de la municipalité. Ici, point de prolongement de métro ni de réseaux électrique métropolitain, de piétonisation ni de Bixi. Comment, alors, se vit la transition hors des grands centres?

    • Martin PM
  • Publicité
  • credit: Dessin: David Samson
    Société

    Sois comblée et tais-toi

    La naissance d’un enfant, ce n’est pas toujours que bonheur et béatitude. Parce qu’elle a parcouru un long chemin avant de pouvoir en parler, parce que ces sentiments de tristesse, de honte et de culpabilité sont plus répandus qu’on le croit, Sara Houle a voulu s’attaquer à un tabou: la dépression périnatale.

    • Sara Houle
    • David Samson
  • Fiction+poésie

    Rosemont Petite-Syrie

    Maude et Philippe, un couple de trentenaires montréalais, se sont liés d’amitié avec un militant des droits de la personne, à Alep: Feras Darwish. Avec l’aide de quelques amis, ils se sont mobilisés pour que celui-ci puisse trouver refuge au Canada, avec sa femme et ses trois enfants. Mais le parrainage privé, encouragé par le gouvernement, est un vrai parcours du combattant. Nouveau Projet a suivi le dossier pendant près de six mois.

    • Félix Beaudry-Vigneux
    • Maxime Roy
  • Fiction+poésie

    Sauver le monde par prélèvements automatiques

    Au sein des organismes non gouvernementaux (ONG), le processus de collecte de fonds s’est profondément modifié. Après le publipostage et les grands évènements médiatiques comme les téléthons, qui prévalaient dans les années 1980, la tendance est désormais au recrutement de donateurs dans la rue.

    • Sylvain A. Lefèvre
    • Julie Rocheleau
Atelier 10 dans votre boite courriel
S'abonner à nos infolettres